0






 Reçu ce mardi 10 novembre 2020 dans le cadre des consultations nationales, le député national Henri-Thomas Lokondo, avait affirmé au sortir de sa rencontre avec le Président Félix Tshisekedi ce qui suit :

“Nous avons été clairs vis-à-vis du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi et de notre conscience pour dire que la crise qui est aujourd’hui, a des responsabilités partagées que cela soit du côté CACH et FCC. Il faut maintenant trouvé des solutions. Il est le garant de la nation, il doit se comporter comme un chapiteau en voyant l’intérêt supérieur de la nation parce que ce qui se passe maintenant, nous l’avions déjà dit lors de notre appel. Nous l’avons constaté très tôt”, a lancé l’élu de Mbandaka, Henri-Thomas Lokondo à la presse, après échange avec le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.


Et à la question de savoir comment évitez une confrontation déjà visible au sein de la coalition FCC-CACH ? L’élu de Mbandaka répond : “Le Président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, nous a dit clairement que lui n’abandonne pas l’accord, c’est ce qui nous a été communiqué par lui-même, puisque lui-même n’abandonne pas l’accord, nous lui avons dit, essayez de voir votre partenaire Joseph Kabila avec qui, vous aviez signé cet accord et nous l’avions même qualifié en rigolant de l’accord ‘mystérieux’ que personne d’entre-nous ne connait, seuls les deux connaissent. Il faut qu’ils se retrouvent pour requalifer la gouvernance générale de l’État dans le cadre de cet accord”, a révélé Henri Thomas Lokondo devant les chevaliers de la plume et du micro.


Cette assertion n’a pas été du goût de la Présidence de la République qui dément ces allégations.

C’est François Mwamba, coordonnateur du conseil présidentiel de la veille stratégique (CPVS) qui est monté au créneau.

Dans un tweet en réponse au tweet de la journaliste de RFI Sonia Rolley qui annonce ces allégations du député Henri-Thomas Lokondo, il dit ceci: « membre du Secrétariat, j’ai couvert la consultation du G13. Je confirme avoir entendu le député Thomas Lokondo dire ce qu’il a écrit il aurait dû s’assumer devant la presse au lieu de tenter d’abuser l’opinion en prêtant au Président des propos qu’il n’a pas tenus », fin de citation.


Le Président de la République, Félix Tshisekedi a initié des consultations politiques pour créer une union sacrée pour la nation dont le but est la refondation de l’action gouvernementale.




LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top