0








Le député national du Mouvement social (MS), Gratien de Saint-Nicolas Iracan est contre la présence de Moïse Katumbi dans la coalition Lamuka, la plateforme qui avait porté la candidature de Martin Fayulu Madidi à la dernière présidentielle.

Selon l’élu du Bunia, cette plateforme doit logiquement disparaître après les joutes électorales de décembre 2018

« L’heure est tout simplement arrivée pour mettre fin à la coalition Lamuka qui, en réalité, est une plateforme électorale de 2018 », a-t-il indiqué.

Gratien Iracan souligne que cette question sera abordée avec Moïse Katumbi, membre du présidium de Lamuka et leader du parti « Ensemble pour la République ».

« Nous allons échanger avec notre président Moïse Katumbi à ce sujet. Avec la nouvelle vision sur l’Union sacrée, nous devons revoir certaines choses », a-t-il conclu.


La plateforme issue de Genève (Suisse) connaît des dissensions. La dernière sortie médiatique du leader de Nouvel Elan, Adolphe Muzito est venue envenimer la situation.

 L’ancien premier ministre a remis les pendules à l’heure au sujet du financement de la campagne électorale de Martin Fayulu. Ingratitude qui a été condamnée par les lieutenants de l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga.

Selon Adolphe Muzito, Moïse Katumbi n’a nullement été le financier de la coalition Lamuka contrairement à ce qui a été toujours répandu dans l’opinion. 

En première ligne, Francis Kalombo, l’un des proches de Katumbi a démontré que Muzito a donné zéro franc à la campagne de Martin Fayulu, dénonçant les hérésies d’un ancien premier ministre à scandale. 

Katumbi a tout fait pour Fayulu en commençant par le jet avec lequel Muzito s’est baladé pendant la campagne, a rappelé Kalombo.  



LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top