0

 







‘’ Le camarade (Jean-Pierre Lola Kisanga) a quitté de lui-même notre parti politique’’,  annonce le président de l'Éveil de conscience pour le travail et le développement (ECT), parti politique auquel ce sénateur FCC qui, contrairement à la position de sa famille politique, a pris l'engagement de soutenir les consultations nationales initiées par le Chef de l'Etat, appartient .

Sur TOP CONGO FM, Boniface Balamage Nkolo est formel : "il s'agit là, conformément à nos textes, d'une auto-exclusion de notre parti politique et du regroupement. Nous allons donc tirer les conséquences".

Sans broncher : "nous le considérons aujourd'hui, comme étant parti de lui-même de notre parti et de notre regroupement".

Risque de perdre son mandat 

"La loi dit qu'un élu qui quitte volontairement, parce que c'est le cas, son parti ou son regroupement, perd son mandat. Les conséquences seront tirées au moment opportun", rappelle-t-il. 

Boniface Balamage annonce que "nous allons nous réunir aujourd'hui en tant que bureau du Conseil politique pour que les décisions soient prises, mais d'ores et déjà, l'interprétation du texte n'est pas équivoque quant à ce".

En attendant, il accuse Jean-Pierre Lola Kisanga "de vagabondage et d'opportunisme politiques".

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top