0


Dans une interview accordée à électionnet.com, ce lundi 30 novembre 2020, le secrétaire général de l’Ecidé, Devos Kitoko, est revenu sur les consultations nationales initiées par Félix Tshisekedi.

A l’en croire, “les consultations Politiques du président de Félix était un atelier de renforcement des capacités structurelles de sa place forme Politique “CACH” afin de mieux renégocier l’accord FCC-CACH pour une cogestion du pouvoir illégitime”.

Le secrétaire du parti politique de Martin Fayulu, estime que Félix Tshisekedi ne peut se séparer de son allié politique Joseph Kabila, car la vie politique de l’un dépend de l’autre et vis-versa.

“En outre, il ne faut pas perdre de vue, Joseph Kabila et Félix Tshisekedi sont deux alliés dont la vie politique de l’un dépend de celle de l’autre. Je ne vois pas comment l’un peut vivre politiquement sans l’autre” dit-il. Pour lui, Félix Tshisekedi et le CACH multiplient les initiatives stratégiques pour :


1) débaucher les esprits faibles de tout bord pour élargir la coalition Fcc- Cach en quête de légitimité ;
2) étouffer dans l’œuf l’application du rapport mapping,
3) détourner l’opinion publique Congolaise de l’affaire Minembwe ;
4) réduire à Zéro la popularité sans cesse croissante du commandant du peuple, Martin Fayulu Madidi, président élu” dévoile-t-il le long de cette interview à electionnet.com. Le peuple ne peut rien attendre de ces consultations du président Félix Tshisekedi. Il appelle plutôt à une tripartite Tshisekedi-Kabila-Fayulu pour sortir la République démocratique du Congo (RDC) de la crise politique actuelle.



“Voilà pourquoi, sachant que rien de profond ne viendra de cette concertation, nous n’attendons rien de Félix Tshilombo Antoine.
Ce que nous réclamons, c’est la tripartite sous médiation neutre entre Fayulu symbole de la victoire du peuple congolais, Tshilombo bénéficiaire des butins du hold up électoral et Kabila auteur du braquage électoral qui a plongé tout un peuple dans le désespoir total.
Ce sont les trois parties prenantes à la crise de légitimité à l’origine du blocage institutionnel actuel” conclut-il.

Les consultations de Félix Tshisekedi ayant pris fin, les Congolais sont en attente de son discours. Toute fois une reconfiguration politique est attendue annonce certaines sources.

Joël Mesa Nzuzi
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top