0





Jean-Marc Kabund est revenu le dimanche 15 novembre 2020 à Kikwit, lors du meeting populaire tenu à l'occasion de la journée de la Base de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), sur la crise qui sévit au sein de la coalition au pouvoir, le FCC-CACH.

À en croire le président a.i de l'UDPS, le problème se pose au niveau de la vision. Il a affirmé que le Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila Kabange, ne partage pas la même vision que l'UDPS, qui est centrée sur "le peuple d'abord".

Pour l'ancien premier vice-président de l'Assemblée nationale, au FCC c'est "l'autorité morale d'abord" [Joseph Kabila Kabange ndlr] et le peuple vient à la dernière position.

"Le mal est venu du fait que nos partenaires de la coalition n'ont pas la même vision que nous. Notre vision c'est le peuple d'abord. Mais eux, c'est nous d'abord. Autorité morale d'abord et le peuple en dernière position", a déclaré Jean-Marc Kabund.

S'agissant de l'accord signé entre le chef de l'État et son prédécesseur, Jean-Marc Kabund précise que c'était dans le cadre de la coalition, "étant donné que Joseph Kabila et le FCC s'étaient donnés la majorité au Parlement.

"Nous UDPS, nous respectons toujours nos engagements. Nous avons formé la coalition pas puisqu'on aime Kabila. Kabila nous a tué, Kabila nous a arrêté, Kabila nous a fait souffrir. Nous avons fait la coalition parce qu'il s'était donné la majorité", a-t-il dit.

Pour rappel, Jean-Marc Kabund a, au cours de la même activité, lancé un message au sénateur à vie Joseph Kabila et à l'ensemble du FCC selon lequel, il n'y aura plus de coalition FCC-CACH en République démocratique du Congo.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top