0





Le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a, au cours d'une matinée politique tenue ce mardi 10 novembre 2020 à Kinshasa, déclaré que la coalition FCC-CACH n'est pas un lieu de refuge pour ceux qui ont causé la mort de certains Congolais.

Pour Augustin Kabuya, tous ceux qui ont commis des crimes et autres assassinats, doivent tôt ou tard répondre de leurs actes devant la justice.

"Quand on a signé l'accord avec les gens du FCC, ce n'était pas un refuge pour protéger les criminels. Ceux qui ont tué Floribert Chebeya et Fidèle Bazana doivent répondre de leurs actes. Nous ne pouvons jamais blanchir les gens au nom d'un accord politique quelconque. Ces gens ont des familles, leurs sangs ont coulé et les gens doivent répondre. Ceux qui ont tué Armand Tungulu doivent répondre de leurs actes, ceux qui ont tué Thérèse Kapangala et Rossy Mukendi, ils doivent répondre de leurs actes", a prévenu Augustin Kabuya.

Dans la foulée, le numéro deux du parti présidentiel a précisé qu'ils n'ont pas signé un quelconque accord pour que certaines personnes deviennent arrogantes "alors qu'elles ont pillé ce pays pendant 18 ans".

Pour rappel, le docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018, a, à l'issue de sa rencontre lundi dernier avec le chef de l'État Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations présidentielles, déclaré que la coalition FCC-CACH ne doit pas être un oasis où se cachent les criminels.

Pour le docteur Mukwege, les personnes qui sont impliquées dans les crimes de guerre et crimes contre l'humanité, qu'elles soient membres de la coalition ou pas, doivent répondre de leurs actes.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top