0

À l’aube des consultations nationales initiées par le Président Félix Antoine Tshisekedi, pendant que le peuple congolais dans son ensemble attend vivement les décisions du Chef de l’État, la question continue encore à alimenter les débats. Le dernier en date est celui qui a opposé le Cach Tryphon Kin-kiey Mulumba au Fcc Léonard She Okitundu où le premier a explicitement dit sa séduction au référendum comme moyen de sortie de crise.

Kin-kiey Mulumba a aisément surfé sur cette autre possibilité (référendaire) de résolution de crise,
“…nous sommes face à une crise majeure, pourquoi ne pas passer à l’autre République comme ça s’est fait ailleurs, le référendum est le dernier acte de l’œuvre constitutionnelle”a-t-il déclaré ce vendredi 27 novembre au cours d’un débat radiodiffusé.

Sur les possibilités matérielles de l’organisation d’un référendum en RDC, Tryphon Kin-kiey Mulumba brandi la minimalité des moyens requis,
“…on ne va pas dépenser 200 ou 600 Millions USD pour organiser le référendum dans ce pays, nous pouvons faire des économies pour ça. Le Président de la République élu démocratiquement est face à un parlement qui ne correspond pas à sa vision, que voulez-vous que le Président de la République fasse?
Qu’il laisse se detruire ce peuple qui est déjà retourné deux cents ans en arrière? Et qu’il laisse une minorité s’enrichir chaque jour?”indique-t-il sur cette note interrogative.

election-net.com
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top