0






Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) procèdent ce mardi à l’exercice de maniement d’armes lourdes au centre d'instruction militaire de Kibomango, dans la périphérie Est de la capitale Kinshasa.

Un communiqué de l’armée diffusé la veille sur les antennes de la télévision nationale donne une brève explication sur cette opération.

« Il sera procédé, ce mardi 24 novembre, aux tirs des armes lourdes au centre d'instruction militaire de Kibomango non loin de l'aéroport international de N'djili. Cette opération militaire entre dans le cadre de l'exercice des armes devant être utilisées par les spécialistes en armes lourdes formés à Mbanza-Ngungu », dit le communiqué signé par le général Richard Léon Kasongo, porte-parole des FARDC.

Cet avant-midi, ce responsable de l’armée a confirmé le début de cet exercice. « Oui ça a même commencé. Cela fait suite au communiqué que j’ai signé hier », a-t-il affirmé laconiquement à ACTUALITE.CD.

L’armée invite les habitants des communes de l’est de Kinshasa notamment Maluku et N’sele à ne pas paniquer après avoir entendu des détonations d’armes lourdes.

Cette initiative militaire intervient cinq jours après le « meeting aérien » organisé à Kinshasa avec l’Angola et qui a permis aux avions des Forces armées angolaises de survoler le ciel de la capitale congolaise.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top