0





 C’est à l’occasion d’une visite de courtoisie qu’a effectué la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi en la résidence du leader du Mouvement politico-religieux

Bundu Dia Kongo, Ne Muanda Nsemi, que ce dernier a profité de l’occasion pour demander à l’épouse du Chef de l’Etat de plaider auprès du
Président de la République pour la libération d’une centaine d’adeptes de son mouvement.

Ces adeptes, qui s’étaient farouchement opposés à sa dernière interpellation, se trouvent actuellement incarcéré dans la prison de Ndolo et d’autres dans le Bandundu.

En compagnie du Ministre du tourisme, Mr. Yves Bunkulu et du Vice-Ministre de l’EPST, Mr. Didier Budimbu, la raison de la visite de Denise Nyakeru Tshisekedi était toute simple : d’abord s’enquérir sur l’état de santé de celui qu’on appelle affectueusement « Nkaka » et puis lui partager sur son tout récent séjour de 8 jours effectué au Kongo Central, ce qui a ému et soulagé Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi.

Toutefois, prenant à cœur les doléances de celui-ci, la Première Dame a déclaré : « Je suis venue vous rendre visite pour m’assurer que vous êtes bien portant après tout ce que vous
aviez vécu. Je vous ai apporté des vivres et non vivres. J’ai entendu toutes vos plaintes et je vous assure
de les faire parvenir au Président de la République ».

Cet entretien qui a duré plus d’une heure entre Denise Nyakeru Tshisekedi et Ne Muanda Nsemi (en compagnie de son épouse) a été qualifié de bon moment par la Première Dame.

Admis à l’hôpital des Cliniques Universitaires pendant 4 mois pour des problèmes de tension, Ne Muanda Nsemi n’a regagné son domicile, situé sur l’avenue Haute-Tension dans la commune de Ngaliema à Kinshasa qu’après sa réhabilitation par le Président de la République en Août dernier.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top