0







Tina Salama, porte-parole adjointe du Chef de l'État, a réagi sur Top Congo, hier lundi 23 novembre sur les rencontres initiées par les responsables des églises il y a au moins dix jours. Elle a indiqué que cette démarche est personnelle étant donné que Félix-Antoine Tshisekedi n'a mandaté personne pour consulter l'ancien président, Joseph Kabila et l'opposant Martin Fayulu.  

La présidence de la République a éclairé la lanterne sur la démarche des princes de l'Église tentant à jouer le rôle des sapeurs-pompiers dans la crise politique au pays.

"Le Chef de l'État n'a mandaté personne. La démarche des responsables des églises (de rencontrer des personnalités politiques dont Joseph Kabila et Martin Fayulu) est personnelle", a lâché Tina Salama.

"Nous avons été surpris de les voir entreprendre une démarche parallèle pour aller consulter", se dit-elle en étant ébahie.

Les Évêques de la Conférence épiscopale nationale congolaise (Cenco) avaient rencontré Joseph Kabila et Martin Fayulu, le mercredi 11 novembre courant. Des visites intervenues après avoir rencontré le Chef de l'État, Felix-Antoine Tshisekedi.

La crise politique en RDC a atteint son paroxysme depuis l'adresse du vendredi 23 octobre du premier d'entre les Congolais tendant à rompre avec la coalition FCC-CACH.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top