0






Le ministre provincial de l’Intérieur du Sud-Kivu, Lwabanji Lwasingabo, était devant les députés provinciaux du Sud-Kivu, mardi 10 novembre 2020, pour éclairer la population sur le rôle qu’il a joué dans l’installation des animateurs de la commune rurale de Minembwe.

Une interpellation du député provincial Alimasi Matthieu.

À cette occasion, Lwabanji Lwasingabo a annoncé avoir pris officiellement la décision en vue d’annuler l’installation des dirigeants de la commune rurale de Minembwe, intervenue le 28 septembre 2020. 

_ »J’ai déjà procédé à l’annulation du procès verbal d’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe du 28 septembre dernier pour ne pas donner l’impression d’être en contradiction avec la décision du chef de l’État », déclare le ministre.

Il ajoute que cela fait suite à la décision jusque là verbale, du président de la République annulant tout ce qui a été fait concernant cette commune.

Par contre, Lwabanji affirme que la commune était officiellement créée par le Premier ministre, chef du gouvernement, Augustin Matata Mponyo par son décret du 13 juin 2013 conférant le statut de villes et communes à certaines agglomérations de la République démocratiquedu Congo.

Lwabanji Lwasingabo révèle également que sa mission à Minembwe était d’accompagner le gouverneur, le ministre de la Défense et celui de la Décentralisation, dans le cadre de la campagne de la Caravane pour la Paix.

« L’installation des animateurs de la commune de Minembwe ne figurait pas sur son ordre de mission établi après la mission », ajoute-t-il.

Il précise que, sur cet ordre de mission, il était mentionné  » accompagner le gouverneur ».

Le bureau de l’organe délibérant du Sud-Kivu lui a accordé 72 heures pour répondre aux questions des élus provinciaux.Ça 


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top