0



Triste sort de la désormais ancienne présidente de l’Assemblée nationale de la RDC, Jeanine Mabunda, ce jeudi 10 décembre, qui vient de perdre son bâton de commandement à l’issue d’un vote de défiance dû à une pétition initiée par un groupe de députés, dont ceux de sa propre plateforme politique, le Front Commun pour le Congo (FCC).

Au menu, trois principaux griefs ont été retenus contre elle, en l’occurrence : la gestion opaque de finances de cette Chambre basse, la violation répétée de la Constitution, des lois de la République et du règlement intérieur de l’Assemblée, aussi, son irrévérence envers l’institution président de la république.

Malgré son mea culpa et son profil bas dans sa plaidoirie en guise de défense, les députés FCC venus en nombre n’ont pas pu sauver l’élue de Bumba. Battue à la régulière devant ses pairs, tous les tumultueux de la plateforme de Joseph Kabila présents à l’hémicycle n’ont fait que constater le dégât malgré l’enveloppe de 10.000USD remise la veille à chaque député FCC pour voter contre le départ de madame Mabunda.

En effet, selon les sources de scooprdc.net au sein du FCC hostiles à la démarche de sauver madame Mabunda, même les députés pétitionnaires ont fait un mea culpa rien que pour empocher les fameux 10 mille «balles», comme aiment dire les kinois. Mais dans leurs cœurs, ils avaient déjà une option de faire partir celle qu’ils surnommaient déjà «Mike Tyson» à cause de ses mains fermées qui ne partagent pas.

Alea iacta est ! Le sort en est jeté pour Jeanine Mabunda Lioko. Le rubicon Mabunda étant franchi, les pétitionnaires viseraient désormais Pépé Ilunga Ilunkamba dès l’installation du nouveau bureau. Aux rêveurs du FCC de tirer la conséquence de leur virtuelle majorité : Mabunda est tombée par 281 voix sur 480. Autre temps, autres mœurs !

Ben Levi

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top