0







Le débat sur la modification de la Constitution refait surface en République Démocratique du Congo.

Des voix s‘élèvent au sein de la société congolaise pour réclamer la modification ou le changement de la Constitution.

C’est le cas de Noël Tshiani, auteur du “plan Marshall”, qui a appelé à la modification de la Constitution de la République Démocratique du Congo.

“Modifions la constitution pour 1) supprimer sénat et assemblées provinciales; 2) changer scrutin indirect à direct pour gouverneurs des provinces; 3) reconnaître irrévocabilité de nationalité congolaise d’origine; 4) élections présidentielles à deux tours et 4 débats obligatoires”, a twitté l’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018 en RDC.

La République Démocratique du Congo s’était dotée d’une nouvelle constitution promulguée le 18 février 2006 à Kinshasa par l’ancien président de la République, Joseph Kabila.

Cette nouvelle constitution qui avait mis fin à une longue transition commencée depuis 1990 sous le Maréchal Mobutu, avait fait tomber le système 1+4. Elle était venue également résoudre la question de légitimité des dirigeants de la RDC.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top