0





La destitution du bureau Mabunda à l’Assemblée Nationale par plusieurs députés de Cach, Lamuka et Fcc continue à diviser les membres de la plateforme Politique de Joseph Kabila.


Si certains cadres de cette organisation estiment que les différents ratés politiques de leur structure est liée au manque des stratégies, d’autres par contre pensent qu’il s’agit d’un problème de trahison et frustration qui ont érigé domicile dans cette équipe.


Ce mercredi 16 décembre, plusieurs sénateurs de cette formation politique ont saisi Joseph Kabila, leur autorité morale à travers un mémorandum confidentiel pour lui demander de pousser l’équipe dirigée par Néhémie Mwilanya à la démission.


Ces derniers pensent que ces dirigeants sont plongés dans le népotisme, autoritarisme, clientélisme et manque de stratégie politique.


En dehors de la démission, ces Sénateurs recommandent aussi, « la structuration et la mise en place d’une nouvelle équipe à la coordination FCC composée des personnes consciencieuses, éprises des valeurs républicaines et en phase avec les enjeux de l’heure ».


Dans ce document signé par beaucoup des élus des élus dont Francine Muyumba, les sénateurs accusent l’équipe Mwilanya de la prise en otage du FCC, attribution des postes aux membres de la famille, conflits récurrents de leadership et bien d’autres griefs.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top