0

 Le coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC) cher à Joseph Kabila est dans la tourmente. Plusieurs hauts cadres de la plateforme exigent ouvertement sa démission  dont le mandat à la tête de la structure se solde par un grand fiasco. En panne de stratégies et d’initiatives, la coordination de Mwilanya aurait été de plus terne.






Toutes les stratégies montées par Néhémie Mwilanya ont récolté échecs et mâts sur toute la ligne. Avec cette fronde ouverte depuis la déchéance du bureau Mabunda à l’Assemblée nationale, le professeur Mwilanya affiche profil bas. Aujourd’hui effacé, il laisse le champ libre à Raymond Tshibanda qui, de plus en plus, tient le bâton de commande du FCC. C’est en fait lui qui dirige actuellement toutes les rencontres FCC.

Le prof s’est quelque peu effacé, évitant toutefois de  rendre le tablier. Stratégie politique oblige. Il sait qu’avec une démission, il lui sera bien difficile de reconquérir sa toison, du fait même que l’homme n’a aucune base sociologique, n’ayant pas le verbe facile pour convaincre et captiver un électorat. Choisissant le moindre mal, Mwilanya décide d’afficher profil bas, question de garder encore ses attaches avec la famille politique qui lui a tout donné.

On sait que Mwilanya s’est organisé pour ne pas structurer le FCC. Il était la structure, il en était le coordonnateur. Après lui sa coordination, plus rien n’a existé, aucune autre structure de la plateforme.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top