0




Depuis la dissolution du bureau Mabunda à l’Assemblée Nationale, les appels à la démission du Gouvernement de coalition Ilunkamba se multiplient et parmi eux l’on note aussi celui du Professeur André Mbata. Mais à la différence des autres, son appel se dirige plutôt vers les ministres du Cap pour le Changement (CACH) et de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le parti présidentiel.

André Mbata, lui-même cadre au sein de ce parti au pouvoir, fait un constat surprenant : « Les ministres de l’UDPS et du CACH aiment tellement le pouvoir qu’ils ne peuvent pas menacer de démissionner de ce gouvernement pourtant dirigé par un Premier Ministre du FCC ». Ce député national regrette « que les menaces viennent des ministres du FCC, à l’exemple de Julien Paluku qui donne des leçons aux nôtres ».

Plusieurs membres du Front Commun pour le Congo, plateforme politique de Joseph Kabila, continuent de rejoindre l’Union sacrée pour la nation initiée par le Président Félix Tshisekedi depuis la fin de la coalition. Ce qui, pour plus d’un observateurs, signifie que la majorité aurait basculé et pour les pro-Tshisekedi, le Premier Ministre Sylvestre Ilunga issu des rangs du FCC devrait démissionner au lieu d’attendre de tomber sous le coup d’une motion de censure.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top