0








Francine Muyumba digère mal l’interventionnisme de l’ambassadeur américain en poste à Kinshasa dans la crise politique en cours dans le pays. Selon cette élue pro Kabila, Mike Hammer veut voir la RDC sombrer dans la violence.

« Monsieur l’ambassadeur américain (Mike Hammer), je prends la Communauté internationale à témoin, si vous ne cessez pas vos démarches visant à déstabiliser le Congo”, s’indigne Francine Muyumba sur son compte Twitter.

Pour la patronne de la commission des relations extérieures du Sénat, le diplomate américain sera “le plus grand responsable du sang des congolais qui risque de couler à cause des violences dont on ne sait comment elles vont se terminer .»

Dans un tweet, M. Hammer avait apporté son soutien au communiqué conjoint signé par six représentants des pays étrangers dont le Japon et la Suisse. Une déclaration dans laquelle ces chancelleries disaient prendre note du discours prononcé dimanche par Félix
Tshisekedi tout en réaffirmant leur adhésion aux réformes visant à garantir le changement que le peuple congolais demande.

“Sans violence, les autorités peuvent travailler en vue d’apporter des améliorations concrètes aux vies des Congolais”, insistait Mike Hammer dans un tweet.

« Vous faites allusion aux risques de violences. De quelles violences parlez-vous? De la part de qui et contre qui? Nul n’ignore votre volonté de déstabiliser puis balkaniser le Congo. Les responsabilités seront, un jour, établies et chacun devra répondre de ces actions » , a répliqué pour sa part Francine Muyumba, considérant cette déclaration conjointe comme une violation de la convention de Vienne.

Pointant les faiblesse des la diplomatie congolaise, l’élue FCC interpelle les autorités sur la nécessité de faire respecter les lois et textes ratifiés.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top