0






Le commandement des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), vient de renforcer la sécurité autour de l’ancien vice-président et ancien sénateur mais aussi président national du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba Gombo.


Ceci suite aux rumeurs qui circulent depuis un certain temps, faisant état d’un complot contre le Président du MLC depuis qu’il avait accepté de répondre aux consultations politiques initiées par le président Félix Tshisekedi afin d’aboutir à un gouvernement d’Union sacrée.


Dans un télégramme signé par le Général Marcellin Assumani Issa Kumba et adressé au commandant du secteur opérationnel des FARDC, il lui a demandé l’exécution en urgence, de devoir assurer la sécurité de Jean-Pierre Bemba Gombo.

” RÉF NOTE N° PR/MM/01281/2020, vous devoir assurer la sécurité ancien vice prés rép sénateur Jean Pierre Bemba (-) avec moyen ci-après (-) Armt(-) AK 47 (-) 12PCES (-) MUN(-) CART 7. 62X39 MM (-) 600 CPS (-) Chargeur vide AK 47 (-) 27 PCES (-)”, note le télégramme du Général Marcellin Assumani Issa Kumba adressé au Commandant du secteur opérationnel Nord EQ des FARDC et exploité par election-net.com.

Le télégramme demande également au commandant du secteur opérationnel de faire le rapport de l’exécution correcte de ces instructions.

Pour rappel, le chef de l’État Félix Tshisekedi avait reçu le mercredi 4 novembre 2020, le président du mouvement de Libération du Congo (MLC), en marge de ses consultations. Ce, pour trouver des solutions au problème liés à la crise qui déchire le pays depuis l’arrivée, il y a deux ans, de l’actuel président de la République.

Interrogé au sortir des consultations ,l’ex vice-président de la République avait salué l’initiative de Félix Tshisekedi qu’il dit soutenir.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top