0

 


Le collectif des parties civiles et le ministère public engagés dans un procès contre le prévenu sergent Bwira Malira, commis à la garde de la concession de la famille Kabila et poursuivi pour meurtre d’un civil à Mbobero au Sud-Kivu, demandent la comparution personnelle de l’ancien président Congolais Joseph Kabila.

Les parties civiles ont formulé cette demande ce vendredi 18 décembre 2020 lors de la deuxième audience foraine tenue au terrain de football du collège Sainte Anne de Mbobero.





Selon Maître Pascal Mupenda, l’un des avocats du collectif des parties civiles, la comparution personnelle de Joseph Kabila a été demandée car les titres de la concession querellée de Mbobero où le meurtre a été commis sont établis au nom de Joseph Kabila.

Il précise que le militaire à la barre est basé dans cette concession et a commis ce meurtre étant au service de la famille Kabila.

Maître Pascal Mupenda souligne que Joseph Kabila est la personne la mieux indiquée pour expliquer au tribunal le lien qui le lie au prévenu militaire.


« Toutes les preuves identifiant Joseph Kabila comme le propriétaire de la concession à problème ont été déposées auprès du tribunal. Le prévenu militaire devant la barre a cité plusieurs fois Olive Lembe Kabila comme sa patronne car elle paye à tous les militaires commis à la garde de ladite concession querellée un salaire chaque mois et les vivre mais aussi les non vivres. Réunissant tous ces éléments, nous avons compris que le militaire a commis ce meurtre étant au service de la famille Kabila et nous avons alors demandé la comparution personnelle de Joseph Kabila pour qu’il explique au tribunal sa relation avec le prévenu militaire », a-t-il expliqué à 7SUR7.CD.

Maître Pascal Mupenda renseigne que le tribunal militaire garnison de Bukavu a pris la demande en délibéré pour se prononcer lors de l’audience publique du 23 décembre prochain à son siège à Bukavu avant de poursuivre avec l’instruction de la cause jusqu’au jugement.

Il sied de rappeler que le 6 décembre dernier, le militaire Bwira Malira, commis à la garde de la concession Kabila aurait abattu par balle et à bout portant le civil Patrick Irenge.




La concession de Mbobero oppose depuis 2016 l’ancien président Joseph Kabila à plus de 2.000 ménages qui disent que ladite concession leur appartiennent et fustigent le fait d’avoir été déguerpis « injustement » de leur maisons et leurs maisons détruites par le clan Kabila.

7sur7
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top