0





Annoncé d’avoir fait la traversée à l’Union Sacrée de la Nation , Joseph Kokonyangi s’est lui-même chargé de tordre le cou à cette rumeur avec beaucoup de fidélité renouvelée à Joseph Kabila.

“C’est faux, je suis membre co-fondateur du Front Commun pour le Congo après sa conception par l’Autorité morale Joseph Kabila. Je suis Président du groupe parlementaire AAA et j’ai eu à assumer beaucoup de responsabilités avec lui” , a-t-il fait savoir.

Et de jurer : ” Je quitterai Joseph Kabila lorsqu’on me déposera au cimetière de la Nécropole entre Terre et Ciel”, a-t-il dit ce mardi 29 décembre à la presse.

Toujours impérial , Joseph Kokonyangi répond avec autorité qu’il ne sait pourquoi et qu’est-ce qu’il irait faire à l’Union Sacrée.

“On peut appeler tout le monde au Congo pour les consultations, concertations, ou quoi … “, a-t-il minimisé.

Et de renchérir , “On ne peut pas appeler Kokonyangi. On va m’appeler pourquoi? Je reste du côté du FCC jusqu’à la Nécropole”, l’a-t-il rappelé.

Depuis l’annonce de l’Union Sacrée plusieurs mouvements sont observés pour s’y aligner tant du côté du CACH , LAMUKA que du FCC.

Seuls les fidèles à l’image de l’ancien Ministre de l’Urbanisme et Habitat , Joseph Kokonyangi font bloc autour de Joseph Kabila et se réorganisent  pour l’élection du bureau de l’Assemblée nationale après la défaite ou la chute de Jeannine Mabunda du perchoir de la chambre basse du Parlement . Une élection des enjeux de tous les enjeux…

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top