0




Cela était dans le tuyau et tient maintenant pour l’officiel.

Trois pétitions initiées contre le Bureau d’âge viennent d’être déposées à l’Assemblée nationale.

Un huissier de justice a réussi à faire signifier à Christophe Mboso. Des pétitions visant individuellement tous les membres du Bureau provisoire.

D’après des informations rapportées, 140 députés FCC sont derrière cette démarche.

Les pétitionnaires reprochent au bureau d’âge, notamment d’avoir outrepassé les compétences dévolues au bureau provisoire d’une institution comme l’Assemblée Nationale, qui selon eux, ne se limitent qu’à l’élection du bureau définitif selon le Règlement intérieur de cette chambre.

Cette révélation est mal dirigée par le camp de Félix Tshisekedi, qui parle plutôt d’une démarche visant à bloquer la suite du processus.

Le doyen d’âge des députés Mboso Nkodia assisté de deux plus jeunes députés avaient pris le mardi 9 décembre les commandes du bureau provisoire de la chambre basse après deux jours de vives tensions entre les députés pétitionnaires et les pro-bureau Mabunda.

Installé par le directeur des ressources humaines de l’Assemblée nationale, le secrétaire général étant suspendu, ce bureau avait immédiatement convoqué la plénière pour le jeudi 10 Décembre 2020 à 10 heures afin d’examiner les pétitions contre le bureau Mabunda.

Au cours de la plénière du 10 décembre, six membres du Bureau de l’Assemblée nationale ont été destitués à l’issue d’un vote organisé dans la salle de congrès du Palais du Peuple, par le bureau d’âges.

Au total, 281 députés avaient voté pour la destitution de la présidente de la chambre basse du Parlement Jeanine Mabunda contre 200 qui étaient contre. Il y avait un bulletin nul et une abstention. Les quatre autres membres du Bureau n’avaint pas aussi échappé à cette sanction, à part le questeur adjoint qui était absent pour des problèmes de santé qui a démissionné de son gré ce lundi.

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, avait salué la destitution des membres du bureau de l’Assemblée nationale qui était dirigé par Jeanine Mabunda. Il a qualifié l’action des députés de “maturité politique”. Il l’a dit au cours de son discours sur l’état de la nation ce lundi 14 décembre devant le Parlement réuni en congrès.

Le bureau d’âge connaîtra t-il le sort qui était réservé au Bureau Mabunda ?

La contre-offensive de la reconquête du bureau de l’Assemblée nationale par le PPRD est donc en marche. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top