0





 "Le montant (de 12 millions de dollars américains pour la tenue d'une session extraordinaire) qui a été demandé est prévu par la loi. Il est conforme aux dispositions réglementaires. C'est l'article 75 du règlement intérieur de l'Assemblée nationale qui stipule que pendant la session extraordinaire, les députés reçoivent une prime équivalente à leurs émoluments mensuels et des primes diverses. Il en est de même aussi pour les membres du cabinet, les administratifs et les assistants des députés", affirme, sur top congo, Gaëlle Bussa (Photo), rapporteur du bureau d'âge de l'Assemblée nationale.


"Nous avons sollicité, au même moment, la dotation qui nous est reconnue par loi, en ajoutant la rubrique de l'organisation des élections", explique-t-il, tout en conviant à un "petit exercice de mathématique".


Il rappelle que "nous avons 500 députés et leurs assistants qui sont au nombre de 500. Nous avons aussi les prestataires intérieurs et extérieurs de l'Assemblée nationale".


"C'est ce que demandait les bureaux précédents" 


"Ce que le bureau d'âge a demandé, c'est ce que l'Assemblée nationale reçoit lors de toutes les sessions extraordinaires puisque ce sont des dispositions budgétaires. Nous n'avons rien inventé", assure le rapporteur du bureau d'âge.


"Ceux qui montent au créneau pour décrier le bureau au motif qu'il a exagéré les frais de tenue de la session extraordinaire doivent savoir que la dotation mensuelle a été relevée depuis le mois de septembre dernier à cette hauteur là par le fait de l'exécution du budget de fonctionnement, conformément à la loi des finances de l'exercice 2020", indique Gaëlle Bussa


Du reste, "il appartient à l'autorité, de demander à quiconque qui détiendrait des éléments contraires, à les (exhiber) pour éviter tout malentendu et diffamation", fait-il savoir.  


Une correspondance du président du Bureau d'âge de l'Assemblée nationale, dont l'authenticité a été confirmée le député PPRD François Nzekuye, transmise au Premier ministre avec copie pour information au président de la République, ministère du Budget et des Finances avec un tableau annexe du questeur Aminata Namasiya, demande sollicite 12 millions de dollars américains pour la tenue d'une session extraordinaire.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top