0

  




Le  député national, André Mbata, a affirmé que le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, est sur une chaise éjectable.

En vue de baliser le chemin pour la mise en place du prochain gouvernement de l'Union sacrée, ce Constitutionnaliste a mis en avant 3 mécanismes qui concourent à l'éviction de l'actuel chef du gouvernement. 

Hormis la démission qui "est une option louable et souhaitable", A. Mbata estime que le premier ministre S. Ilunga et son équipe peuvent être destitués, d'une part, par une motion de censure qui sera enclenchée au cours de la session extraordinaire convoquée par le bureau d’âges.  

D'autre part, cet élu issu du parti présidentiel a renchéri sur le retrait par le président de la République de l’ordonnance nommant le premier ministre au nom de l’Accord FCC-CACH "qui n’existe plus".

"La première option est la démission du premier ministre. Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises. La deuxième option est la motion de censure que nous allons déposer à l'Assemblée nationale et la dernière est que le président de la République peut retirer l'ordonnance de sa nomination qui a été prise sur base de l'Accord FCC-CACH qui n'existe plus", a-t-il indiqué. 

Les députés nationaux de l'Union sacrée sont déjà à l'œuvre pour déposer une motion de censure contre le premier ministre Ilunkamba. Ils lui reprochent notamment l'ncompétence et l'indélicatesse.  

À cet effet, les signatures sont en train d'être récoltées pour cette motion, avait précisé le député national Daniel Mbau à 7SUR7.CD.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top