Liens commerciaux

0
Questions : La CENCO n’a-t-elle pas été, à la faveur de ses consultations pré-dialogue au centre interdiocésain, endurcit le « Rassemblement » pour qu’il maintienne son front du refus jusqu’au bout ? Si, réellement, la CENCO avait quitté le dialogue, entre autres, pour faire le deuil des victimes des événements des 19 et 20 septembre 2016, est-ce vraiment au conclave du « Rassemblement » qu’elle pouvait se retrouver dans la même période lorsqu’on sait que cette plate-forme est en rapport direct avec ces événements malheureux ? Autant d’interrogations qui viennent souligner la circonspection di facilitateur Edem Kodjo qui a stigmatisé le comportement suspect des Catholiques qui ont snobé le dialogue pour la tenue duquel elle avait ardemment travaillé.

Edem Kodjo, ancien facilitateur du dialogue politique national inclusif en RDC, s’est lâché, mais sérieusement alors, au cours d’une émission largement diffusée le weekend dernier sur la chaîne de télévision CCTV. L’occasion lui était donné de retracer les péripéties de ce forum qui l’aura retenu en RDC pendant plus ou moins neuf mois dans une activité fort mouvementée. Des temps forts aux moments des grands enjeux et des tournants décisifs, ou encore des grands moments d’anxiété, de dépit et, parfois, de colère, etc. ; bref, Kodjo en a connu des vertes et des pas mures.

L’ancien Président togolais repartira, certes, le cœur léger pour avoir mené à bien sa mission qui était de conduire les Congolais vers un accord pour des élections apaisées, mais aussi plein d’amertume pour le traitement dont il aura été l’objet de la part d’une frange des protagonistes sociopolitiques congolais. Et, tout diplomate qu’il est, Kodjo, qui annonçait que, désormais, il n’est plus facilitateur, a promis qu’il va désormais répondre à tous les coups, d’une manière ou d’une autre.

En attendant, au nombre des points qui resteront noirs dans ses souvenirs, Edem Kodjo s’est appesanti sur le travail de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) dont il a dit ne pas avoir compris le comportement. Tout en soulignant que l’Eglise catholique est son église et que la hiérarchie de cette église en RDC est sa hiérarchie, l’ancien facilitateur a dit ne pas savoir s’expliquer comment la CENCO, qui a joué un grand rôle pour que le Dialogue parvienne à se tenir, et cela jusqu’à arracher la tâche du rapporteur pour le compte de la société civile, a, au bout du compte, choisi de se retirer. Une attitude d’autant plus surprenante que, selon Kodjo, la CENCO aurait pu avoir ne fût-ce que l’élégance d’assister à la clôture de cette œuvre qui, tous comptes faits, est aussi la sienne.

Dans un article publié le weekend dernier sur ce même site, nous fustigions le comportement de la CENCO qui, dans une déclaration après la signature de l’accord au dialogue, a affiché des positions indiquant clairement qu’elle a pris fait et cause pour le « Rassemblement » dont les revendications constituent l’ossature même de cette déclaration des catholiques. Le même weekend dernier sur une autre chaîne de télévision, Africa Tv, Justin Bitakwira avait exprimé le même étonnement, soulignant que les Catholiques ont préféré livrer leurs ouailles a eux-mêmes. Bitakwira fera même ses propres statistiques pour indiquer que sur 300 délégués au dialogue, il y avait 220 catholiques.

Et c’est Justin Bitakwira qui rappelle que, dans le fond, la CENCO - à qui le PPRD Claude Mashala a toujours demandé d’aller se faire enregistrer au Ministère de l’Intérieur comme – se retrouve aujourd’hui dans la famille politique qu’il avait choisie dès le départ, mais par une démarche camouflée. On se souvient, en effet, que la CENCO avait été représentée au séminaire de l’opposition radicale de l’époque à l’Île de Gorée (Sénégal) par l’Abbé Léonard Santedi qui repartira, affirmant que ce séminaire n’avait rien de l’objet officiel qui était annoncé, à savoir réfléchir sur l’avenir de la démocratie en RDC et en Afrique sub-saharienne. A l’époque, pourtant, des sources crédibles avaient annoncé qu’il s’était agi d’une réunion d’endoctrinement et de formation aux techniques de subversion en vue de l’insurrection projetée.

Pour ce nouvel épisode du dialogue, la CENCO aura affiché une attitude dédoublée laissant voir, d’un côté, ses bons offices, et, de l’autre, son engagement politique comme partie à la crise actuelle. En effet, comment peut-on expliquer le fait que la CENCO ait participé au conclave du « Rassemblement » jusqu’à y prendre la parole tout en prétendant qu’elle n’y était que comme invitée, alors qu’en tant que participant au dialogue de la cité de l’Union Africaine dont elle a été l’un des artisans unanimement reconnus, elle n’avait même pas pris cette parole ? En cherchant à répondre à cette question, les observateurs tombent sur une autre, bien terrible celle-ci : la CENCO n’a-t-elle pas été, à la faveur de ses consultations pré-dialogue au centre interdiocésain, endurcit le « Rassemblement » pour qu’il maintienne son front du refus jusqu’au bout ?

Autre question : si, réellement, la CENCO avait quitté le dialogue, entre autres, pour faire le deuil des victimes des événements des 19 et 20 septembre 2016, est-ce vraiment au conclave du « Rassemblement » qu’elle pouvait se retrouver dans la même période lorsqu’on sait que cette plate-forme est en rapport direct avec ces événements malheureux ?

Encore une question : en se plaignant de la non inclusivité de ce dialogue pour lequel elle a tant travaillé, à qui la CENCO incombe-t-elle la responsabilité : au dialogueurs qui auraient refusé de les attendre ? Au pouvoir, ou au « Rassemblement » qui, malgré l’instance du facilitateur, de la communauté internationale et de la CENCO, est demeuré ferme pour rester en dehors du dialogue ? Et quelle est la responsabilité des catholiques au milieu de tout cela, au lieu qu’elle joue à l’enfant gâté qui affiche une façade de caprices pour cacher un dégât qu’il vient de commettre quelque part ?

Autant donc des faits qui confortent congovirtuel.net dans sa conviction que la CENCO a joué, en sous-main, un rôle pernicieux contre le dialogue. Une conviction que l’on ne peut que partager…

JEK
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top