0
Liens commerciaux



Pleurs, Colère, Consternation, tristesse… tels sont les sentiments qui ont caractérisé les militants et militantes du MLP, en particulier, et du Rassemblement, en général, au siège du MLP. Fidèle à sa parole, Franck Diongo a pleuré, avec honneur, les victimes des manifestations du 19 et 20 septembre derniers à Kinshasa. C’était hier, mercredi 5 octobre 2016 au siège de son parti politique, le Mouvement Lumumbiste Progressiste. Sur les 12 corps que l’élu de Kinshasa avait demandés, seulement 4 ont été exposés au siège du MLP. Il s’agit de celui du Président des Etudiants de l’INBTP, de l’étudiant de l’UPN, d’un catcheur et d’une dame du nom de Chantal.

C’est un Franck Diongo méconnaissable que le public a vu devant les corps des victimes. Un Franck Diongo accablé, inconsolable, touché au plus profond de lui, qui a rendu les derniers hommages aux congolais qui sont tombés, selon lui, pour la lutte et pour avoir exigé le respect de la Constitution. Larmes aux yeux, le Député National élu de la circonscription électorale de la Lukunga a, à son siège, remercié les familles des victimes pour la confiance accordée à sa modeste personne. Il faut donc dire que même les familles, pourtant touchées, reconnaissent le combat de Franck Diongo pour le changement de la République Démocratique du Congo. L’on a noté la présence de plusieurs acteurs politiques de grand calibre.

En dehors des hauts cadres du MLP, Adam Bombole, Mike Mukebayi, pour ne citer que ceux-là. Des milliers des congolais ont effectué le déplacement du siège du MLP pour rendre les derniers hommages à ces victimes. Expliquant la raison de cette grandiose organisation, Franck Diongo souligne que les héros méritent beaucoup de respect et de reconnaissance. Devant la presse tant nationale qu’internationale, le Patron du MLP s’est exprimé en ces termes : «Aujourd’hui, nous avons voulu montrer à la face du monde, que réellement nos combattants ont été tués par l’armée, la police et les services de sécurité par balles réelles. Aujourd’hui vous avez vu le corps. Nous avons demandé l’autorisation pour qu’on nous permette d’enterrer nos frères et sœurs. Dans le lot, nous avions identifiés 12 personnes assassinées, tuées par balles. J’ai demandé l’autorisation auprès du Gouverneur avec une lettre écrite, mais il a refusé de me donner les corps. J’ai écrit au Procureur Général, tous ont refusé de me donner les corps. Ils ont voulu m’opposer aux familles, mais ils ont donné les corps aux familles. Et là, j’adresse mes sentiments de reconnaissance et de remerciement aux membres des familles parce qu’ils ont voulu que les familles soient fâchées contre nous en disant que nos enfants sont morts à cause de leur conviction politique».

Les familles réhabilitent Diongo dans ses droits

Il y a lieu de rappeler que cette décision des autorités congolaises n’a pas empêché aux familles d’intégrer Franck Diongo dans l’organisation des obsèques. C’est cette marque de confiance envers Franck Diongo qui a fait que les corps soient exposés au siège du MLP dans la commune de Kasa-vubu. « Malheureusement pour eux, les familles ont ramené les corps au parti, ils m’ont restitué dans l’organisation et aujourd’hui, nous avons organisé, ensemble avec les familles, des obsèques pour que les corps soient inhumés dignement. C’est pour cette raison qu’à partir de la morgue, les trois premiers corps sont sortis en direction du parti. Et vous avez vu que je les ai rejoints au rond-point Kabambare-huilerie. C’est pour vous dire que je n’ai pas influencé les familles. Et vous avez vu d’ailleurs, pour confirmer la volonté des familles pendant qu’on rendait les derniers hommages, un autre corps est arrivé, c'est-à-dire, que les familles ont respecté la volonté politique de ceux qui sont morts», a-t-il dit. Et de poursuivre que si les corps étaient en bon état, on aurait continué à rendre hommages à nos morts. Pour nous, ce sont des martyrs et les martyrs on ne les pleure pas, car leur sang va crier vengeance.

La ferme détermination de Diongo

Pleurant tout en étant en colère, l’élu du peuple a dit sa ferme détermination de continuer la lutte jusqu’à la victoire. Il a donc pris un engagement solennelle devant le peuple et l’histoire de se battre jusqu’au sacrifice suprême pour défendre non seulement la constitution et les lois de la République, mais aussi la démocratie en danger en République Démocratique du Congo. Il a profité de cette occasion pour appeler au respect du mot d’ordre du Rassemblement donné par le Président du Conseil de Sages, Etienne Tshisekedi à l’issue du conclave tenue dans la commune de Limete.

«Je vous confirme notre ferme détermination de continuer avec la résistance et avec le combat jusqu’à ce que les ennemis de la démocratie quitteront notre sol. La prochaine étape, c’est d’écouter le mot d’ordre qui a été donné hier par le Président Etienne Tshisekedi, les résolutions du Rassemblement, et de ne pas oublier que le 19 de ce mois, c’est le carton jaune à Monsieur à Kabila, et le 19 décembre ça sera le carton rouge», a dit le Patron du MLP.

Les étudiants et les catcheurs en colère …

Présents lors de cette célébration des morts, les étudiants et les catcheurs, très en colère, ont promis de poursuivre la lutte jusqu’à la victoire. Ils ont, de ce fait, adhéré à la vision du Rassemblement qui prône l’alternance démocratique au sommet de l’Etat et ce, dans le respect de la Constitution et des lois de la République.

Adam Bombole et Mike Mukebayi rendent hommage aux victimes

Larmes aux yeux, Adam Bombole, l’un des membres influents de l’Alternance pour la République, a, lui aussi, déposé sa gerbe de fleurs devant les différentes chapelles. Visiblement très choqué, ce Député honoraire a reconnu l’un des morts. Pour sa part, Mike Mukebayi dénonce avec la dernière énergie ce qu’il qualifie de la violation de droit de l’homme et de droit de manifestation pourtant garantis par la constitution de la République Démocratique du Congo.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top