Liens commerciaux

0

Après plusieurs jours de flottement, le dialogue politique qui se tient depuis le 1er septembre sur les hauteurs de la Cité de l’Union Africaine, à en croire des sources proches de la Majorité Présidentielle (MP), va finalement atterrir. Un Accord politique devrait être signé dans les heures qui viennent, affirment des sources. Enjeu : la Primature que des sources attribueraient à Vital Kamerhe. Cependant, certains milieux politiques affirment que le professeur Mokonda serait en embuscade et pourrait être la « surprise du chef ».

Intervenant hier sur les antennes de la radio Top Congo, le député Jean-Lucien Bussa, porte-parole de la frange de l’Opposition qui participe aux travaux du dialogue politique, a affirmé que leur camp travaille en tenant compte de la volonté de la population. « Nous sommes à la recherche d’un compromis acceptable par le peuple. Le peuple congolais veut l’alternance politique selon les prescrits de la Constitution, le peuple veut qu’il soit affirmé dans l’Accord que la Constitution sera respectée, le peuple souhaite que l’élection présidentielle, en dépit des contraintes techniques, ne se tienne pas au-delà de 2017 », a expliqué Jean-Lucien Bussa.

L’Opposition pro-dialogue, conduite par Vital Kamerhe, dit attendre la réponse de la Majorité Présidentielle (MP) en ce qui concerne son cahier des charges. Lequel contient les exigences de l’Opposition évoquées ci-haut par Jean-Lucien Bussa.

La MP affirme avoir fait de grosses concessions

Du côté de la MP, l’on affirme avoir déjà fait plusieurs concessions à l’Opposition pour ne pas bloquer le bon déroulement des travaux du dialogue politique. Soulignant que le « vrai dialogue est celui convoqué par Kabila et facilité par Edem Kodjo », Aubin Minaku, Secrétaire exécutif de la MP et président de l’Assemblée nationale, a indiqué que « sa famille politique a suffisamment travaillé et a fait des concessions majeures afin que le dialogue atterrisse cette semaine ».

Pour lui, l’Accor tel qu’il est libellé jusque-là, prévoit une ouverture comme les conventions internationale. « Nous allons adopter des résolutions notamment pour l’organisation des élections dans un délai respectable et que tout parti ou regroupement politique qui n’a pas pris part au dialogue de la Cité de l’UA peut adhérer ou s’insérer dans le schéma du dialogue », a déclaré Aubin Minaku dans une interview accordée à nos confrères di site actualite.cd.

JKK confirme pour VK

Au-delà des déclarations fusant de l’Opposition ou de la Majorité Présidentielle, l’enjeu a pour nom : la Primature. Pour Vital Kamerhe, co-modérateur du dialogue pour le compte de l’Opposition, le futur Premier ministre qui devrait conduire le Gouvernement issu de l’Accord politique devrait venir de la composante Opposition.

Depuis les travaux préparatoires du dialogue qui s’étaient tenus à Beatrice Hôtel, le nom de Vital Kamerhe était cité comme le très probable successeur de Matata Ponyo à la Primature. La semaine passée, un haut cadre de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), le parti de VK, avait même déclaré que « son parti ne signera pas l’Accord politique si la Primature ne revient pas à son leader ».

Au même moment, la probable nomination de Vital Kamerhe en qualité de Premier ministre divise les principaux lieutenants de Joseph Kabila. Quelques ne veulent pas de VK à la tête du futur Gouvernement. Mu par la volonté de voir le dialogue aboutir, le chef de l’Etat, autorité morale de la MP, a, le dimanche passé, réuni le Bureau politique de la MP dans sa ferme de Kingakati.

Lors de cette rencontre, ont rapporté plusieurs sources, Joseph Kabila aurait pris l’engagement de se prononcer sur le « cas Kamerhe ». Il nous revient d’apprendre que le locataire du Palais de la Nation aurait tranché – aujourd’hui – en faveur de Vital Kamerhe. Selon les mêmes sources, l’Accord politique sanctionnant la fin des travaux du dialogue.

Vital Kamerhe, cité par le site actualite.cd, se dit « être optimiste en ce qui concerne l’issue du dialogue politique à l’issue de la réunion avec les délégués de la SADC en séjour à Kinshasa ».

Mokonda : la surprise du chef

Bien que le nom du président soit cité dans presque tous les milieux politiques comme probable futur Premier ministre de la RDC, selon certaines indiscrétions, l’élu de Bukavu pourrait être doublé par le professeur Mokonda Bonza. Originaire de l’ex-Province Orientale et très discret, le Sénateur Mokonda pourrait être la « surprise du chef ».

L’ancien Directeur de cabinet du maréchal Mobutu serait le choix des faucons de la Majorité Présidentielle qui ne veulent pas de Vital Kamerhe à la Primature.
dailycongo.com
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top