Liens commerciaux

0

Le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) vient d’organiser une matinée politique, le dimanche 4 décembre 2016, à son siège de Limete, pour rendre hommage à Fidel Castro, le Président cubain décédé. Pour ce faire, le Secrétaire Permanent et Porte-parole du PALU, Lugi Gizenga a eu des mots justes pour celui qu’il présente comme l’un des plus grands révolutionnaires socialistes de l’humanité. Fidel Castro a mené une lutte honorable pour la libération des peuples opprimés du tiers-monde. Pour le PALU, Fidel Castro était un modèle de résistance contre l’hégémonie impérialiste. Rendant hommage à l’illustre disparu, Lugi Gizenga a appelé les militants et militantes du PALU ainsi que l’ensemble du peuple congolais à s’inspirer de la lutte menée par le Comandante Fidel Castro pour se débarrasser et vaincre l’impérialisme.

Devant des milliers des membres et cadres du PALU, le Secrétaire Permanant et Porte-parole du Palu a, au nom du Patriarche Antoine Gizenga, montré le chemin du salut que la PALU balise pour le peuple congolais. C’est le chemin qui conduit vers un avenir de l’avènement du socialisme en République Démocratique du Congo.

Il s’est appuyé sur la ressemblance de la lutte de Fidel Castro et celle d’Antoine Gizenga. Le Permanent du PALU a démontré comment Castro s’est battu pour l’indépendance de l’île de Cuba. Ce sont les mêmes péripéties qu’Antoine Gizenga avait suivi lorsqu’il s’était agi d’arracher l’indépendance du Congo. Une autre similitude de lutte entre les deux leaders est la bataille pour l’indépendance économique. Cette lutte est entrain d’être menée actuellement par le PALU. Antoine Gizenga a traduit dans l’acte l’indépendance économique en mettant sur pied un programme économique qu’il a nommé ‘’Communauté de Solidarité d’Afrique’’, Comasol, pour une économie sociale basée sur la solidarité.

C’est ce projet économique de développement que le PALU entend appliquer lorsqu’il aura, dans les jours très proches, l’impérium en RDC.

Avec Fidel Castro, Cuba est devenue une école des nationalistes. En RDC, Antoine Gizenga a mis en place des écoles idéologiques que l’on appelle : Cellules. C’est ici où le Parti Lumumbiste Unifié forme les militants à pouvoir résister à l’impérialisme.

Selon le Permanent Lugi, les deux leaders ont lutté contre la bourgeoisie. C’est ainsi que Gizenga avait déclaré : ‘’Avec le PALU, la RDC ne sera plus la jungle où seuls les gros arbres s’accaparent des eaux de pluies. Je préfère un jardin botanique où tous les arbres auront la même chance d’être arrosés’’.

Les participants à cette matinée politique ont souhaité voir un Fidel Castro en RDC pour diriger ce pays.

Pour le PALU, le mandat ou le programme de Patrice Emery Lumumba ne s’est jamais achevé, à tout prix, les nationalistes devraient l’achever.

Une autre affinité qui caractérise Fidel Castro et Antoine Gizenga est la manière de travailler. Les deux leaders n’ont jamais dicté leur volonté. Ils ont toujours appliqué les idées qui proviennent de la base. Ce sont ces idées qui sont exploitées et intégrées dans le plan de développement économique.

Au PALU, c’est la base qui dicte ce qu’elle souhaite voir dans sa communauté et le sommet traduit ce projet sous forme de Décision, Orientation et Déclaration politique.

Peter Tshibangu



MESSAGE DE LA MATINEE POLITIQUE EN HOMMAGE A FIDEL CASTRO

Camarades cadres et militants du Parti lumumbiste Unifié,

Tous égaux en dignité et en droits, et combien investis depuis plus de 50 ans dans la lutte pour la deuxième indépendance du Congo, au nom du Secrétaire Général Chef du Parti, je vous salue et vous remercie d’être venus à cette matinée politique organisée en hommage à un grand révolutionnaire de l’histoire contemporaine à qui l’Afrique indépendante et libérée du joug colonialdoit beaucoup.

Nous parlons ici du Grand Comandante Fidel Castro. Mais, plus qu’à un homme, nous allons ici rendre un vibrant hommage à un peuple qui a su se lever comme un seul homme, pour faire front à l’impérialisme et libérer ainsi son pays. Le même impérialisme qui, depuis les premières heures de notre indépendance jusqu’à ce jour, martyrise le peuple congolais.

Ainsi, comme le peuple cubain guidé par le Grand Comandante Fidel Castro, le brave peuple congolais aspire aussi à se lever comme un seul homme pour vaincre ses ennemis intérieurs et extérieurs, qui lui ont volé son indépendance. Et, il le fera certainement comme l’avait prédit juste avant son martyr Patrice Emery Lumumba.

Il faut le savoir camarades que, comme le peuple cubain qui a dû lutter en étant victorieux pour sa deuxième indépendance, l’indépendance véritable, le peuple congolais aspire aussi à arracher sa deuxième indépendance.

Mais, attention camarades,

Pour cela, il nous faut une vraie révolution, la révolution démocratique qui se concrétise dans les urnes. Le peuple congolais ne va pas se libérer par des pseudo-révolutions, comme celle du Mouvement Populaire de la Révolution hier et assassin de la démocratie, et comme celle dite de révolution de couleur d’aujourd’hui qui ne donne aucune chance à notre jeune démocratie de se consolider.

Car, ces soi-disant révolutions sont des fausses révolutions fabriquées de toute pièce à coup de dollars par « l’intelligencia » impérialiste. Et donc, elles ne sont pas là pour libérer un peuple meurtri, mais au contraire, c’est pour l’enchaîner davantage. Car l’impérialisme viendra demander le compte. La main qui donne, c’est la main qui dirige. Toute révolution est un pas en avant et non en arrière. Un révolutionnaire et un vrai, ne combat pas la démocratie, mais la consolide. C’est pourquoi, en mémoire des camarades qui sont morts pour elle, le PALU n’acceptera pas la mort une fois de plus de la démocratie au Congo.

Camarades rien ne peut justifier ce qui se prépare contre la souveraineté du peuple au Congo. La Révolution démocratique au Congo doit donc continuer « hasta la victoria siempre ».

Ne nous laissons pas trompé une fois de plus par ce qui hier confisqué au peuple sa souveraineté, et qui veulent aujourd’hui réitérer leur forfaiture. Car, ce sont les mêmes qui hier, ont martyrisé les militants du PALU luttant alors pour le retour de la démocratie au Congo en vue de la reconquête de notre indépendance.

Il nous faut donc au Congo continuer la vraie révolution, la révolution démocratique, qui fut initiée il a y plus de 5 décennies par des jeunes congolais inspirés de la soif de liberté d’un saint Homme, le Prophète Simon Kimbangu. Et c’est grâce à la détermination révolutionnaire de ces jeunes nationalistes, et celle du peuple congolais qui les a suivis, que le Congo a su arraché le 30 Juin 1960 sa première indépendance après des élections libres et transparentes. C’est cette révolution démocratique que nous devons continuer aujourd’hui, car comme Patrice Lumumba l’a dit, que l’indépendance nous a été volée. Mais, elle nous a été volée avec la complicité de certains de nos frères congolais qui ont fait un pacte avec l’impérialisme pour tuer la démocratie, une pseudo-révolution. Souhaitions que cela ne soit pas le cas aujourd’hui avec la révolution de couleur en gestation. Que vive plutôt la révolution démocratique et socialiste, car le peuple congolais ne voit pas encore le bout du tunnel de sa souffrance, il ne peut donc pas se donner le lux de se priver longtemps du droit de vote.

Camardes,

La raison d’être de la matinée politique d’aujourd’hui, c’est de nous inspirer de la lutte du Grand Comandante Fidel Castro et de son peuple, pour que notre peuple puisse aussi se débarrasser du joug impérialiste et néocolonial seul responsable de sa violente misère. Car, comme le peuple congolais, le peuple cubain a dû lutter pour sa deuxième indépendance.

Mais, la victoire sur l’impérialisme n’est possible que si le peuple congolais choisi, comme le peuple cubain avant lui, le Socialisme. Et alors cette victoire, nous en sommes sûrs, viendra. Par nature le peuple congolais est déjà socialiste.

Camarades militantes et militants du Parti Lumumbiste Unifié,

Nous avons donc une lourde et noble mission celle d’organiser, et non de manipuler, notre peuple pour qu’il s’investisse dans une vraie révolution, la révolution démocratique et socialiste qui a déjà eu sa première victoire celle de redonner au peuple congolais le droit de vote. Une victoire qu’il faut consolider pour aller résolument vers la prochaine, celle de souveraineté intégrale du peuple que seul le socialisme peut lui donner.

Et c’est seulement là, que le peuple congolais pourra réellement construire sa prospérité, débarrassée définitivement du néocolonialisme comme système politique et économique voire même culturel et social.

Qu’on arrête donc de continuer à tromper notre peuple comme quoi un individu peut faire son malheur ou son bonheur, c’est de l’individualisme, donc de la démagogie. Il faut plutôt au Congo une véritable alternance celle qui se débarrasse du capitalisme dégradant, pour l’instauration du socialisme démocratique qui valorise l’Homme.

Inspirons nous pour cela camarades, de la détermination du peuple cubain qui a mis à genou le puisant impérialisme, et alors nous aussi peuple congolais, nous mettrons enfin à genou ce même impérialisme qui nous subjugue, depuis plus d’un siècle.

Le peuple congolais est aussi un grand peuple, car il a prouvé qu’il est de la race des insoumis, devant inspirer même la libération de l’Afrique entière. C’est un peuple qui n’a jamais accepté la soumission, il est donc un peuple résistant, car il résiste depuis 56 ans au néocolonialisme.

Nonobstant, la démagogie des mobutistes et néo-mobutistes qui, comme des caméléons équilibristes se cachent même dans nos rangs, le peuple congolais comprendra un jour là où se trouve le véritable combat pour la liberté, et il sera ainsi définitivement victorieux du néocolonialisme au Congo, ceci à l’instar du peuple cubain qui a produit un modèle de révolution socialiste dans le monde.

Mais, cette lutte, le PALU ne peut pas la gagner seul, voilà pourquoi, dès les premières heures de notre indépendance, le Camarade Antoine GIZENGA a appelé sans relâche ses camarades socialistes congolais à l’unité dans un grand mouvement politique pour la victoire du Socialisme au Congo. C’est parce que ce rassemblement de la gauche congolaise a tardé, que l’indépendance nous a été volée, avec la complicité de la droite congolaise, qui n’a jamais digérée la victoire écrasante des Lumumbistes aux premières élections libres de l’histoire du Congo. Aujourd’hui, le peuple congolais doit reconquérir son indépendance, en préservant et en consolidant la démocratie au Congo, puis en redonnant à la gauche congolaise le pouvoir perdu. Et je me plairais ici à le dire qu’une fois le manda de Patrice Emery Lumumba achevé, le peuple congolais connaitra la prospérité qu’il mérite, et que l’indépendance devait lui donner.

C’est pourquoi, je vous invite aujourd’hui, non seulement à rendre un vibrant hommage à un camarade et ami du peuple Congolais et de tous les peuples libres d’Afrique, mais aussi à être attentifs à tout ce que nous allons découvrir sur la lutte du Grand Comandante Fidel Castro et de son peuple afin de nous en inspirer pour nos propres victoires sur l’impérialisme.

Que vivent le Congo et son peuple libre

Que vive le socialisme

Et comme le dit le peuple cubain révolutionnaire

« Patria o muerté venceremos »

C'est-à-dire la patrie ou la mort nous vaincrons

Le peuple vaincra !
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top