Liens commerciaux

0
* L’avion qui va transporter le Lider maximo pour la Belgique s’est posé hier
sur le tarmac de l’aéroport international de N’Djili.
* Pour sa part, le porte-parole de l’UDPS parle d’un simple voyage longtemps programmé mais qui a été plusieurs fois reporté.

Selon des sources concordantes contactées par la Rédaction de Forum des As, Etienne Tshisekedi, 84 ans, président du Conseil des sages du Rassemblement, quitte Kinshasa ce mardi 24 janvier à destination de Bruxelles en Belgique. N’Djili a vu atterrir, hier lundi 23 janvier, un avion estampillé Vol non régulier (VNR), immatriculé en Belgique et dont les autorisations de survol du territoire congolais ont été obtenues au ministère des Transports et Voies des communications le week-end même.

Toujours selon ces mêmes sources, il ressort que cet appareil a été affrété par Mme Nyakuru Nkana. Et c’est donc à bord de cet avion que le président national de l’UDPS et président du Conseil des Sages du Rassemblement doit gagner la Belgique pour » un check-up « , avancent certains responsables de l’UDPS, pour des » soins appropriés » affirment d’autres sources.
Car depuis quelques jours, affirment des sources généralement bien informées, la santé du Lider maximo n’était plus au beau fixe. Ce qui ne devrait pas étonner. Et qui ne devrait pas non plus donner matière à spéculations.
Etienne Tshisekedi a fait près de deux ans en Belgique pour des raisons médicales. Il est rentré le 27 juillet 2016. C’est au minimum dans l’ordre normal des choses que 6 mois après son retour, il rentre aux soins. Interrogé, son fils, Félix Tshisekedi, ne dit pas autre chose. » Il s’agit d’une simple consultation, a-t-il indiqué. Il devrait prendre un peu de vacances, après six mois de présence ininterrompue, mais cela ne durera pas plus de quelques semaines « .
Aux yeux de nombreux observateurs, cette évacuation sanitaire ou ce départ pour le check-up -c’est selon- ne sera pas sans conséquence sur les discussions en cours au Centre Interdiocésain de Kinshasa. D’abord parce que la redistribution des cartes côté Rassemblement se fait principalement autour de l’UDPS. C’est le chef de ce parti qui est appelé à prendre la présidence du Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA). Une structure chargée de s’assurer de l’avancement régulier des préparatifs de l’élection d’ici à la fin de 2017. Etienne Tshisekedi, au terme de l’Arrangement particulier, devrait être notifié sur sa désignation comme président du CNSA ce jeudi 26 janvier.
Ensuite, c’est encore l’UDPS qui va donner le Premier ministre.
Voilà que la figure tutélaire de cette opposition genvaliste s’absente de la scène juste au moment où précisément, les débats tournent et même achoppent autour de la modalité de la désignation du Premier ministre et de partage des responsabilités au sein du Gouvernement.
Beaucoup de gens craignent que le départ du président du Conseil des sages du Rassemblement aux soins ne prolonge indéfiniment les discussions autour de l’Arrangement particulier, devant aider à la mise en application de l’accord, qui durent depuis déjà plus de deux semaines. Là aussi, Félix Tshisekedi calme les esprits : « L’application de l’accord peut commencer sans lui, assure-t-il, ajoutant qu’un membre de son cabinet pourrait assurer l’intérim. Cela est encore en discussion « , a indiqué le chef de la délégation du Rassemblement aux pourparlers du Centre Interdiocésain. Didier KEBONGO

COMMUNIQUE DE L’UDPS DE LUNDI 23 JANVIER 2017
L’Union pour Démocratie et le Progrès Social, UDPS en sigle, informe l’opinion nationale et internationale de ce qui suit :
Le Président du Parti et Président du Conseil des Sages du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises aux Changements, Son Excellence Docteur Étienne TSHISEKEDI Wa MULUMBA, va effectuer un voyage pour la Belgique ce Mardi 24 Janvier 2017 à 10 heures.
L’UDPS tient à fixer l’opinion que ce voyage, longtemps programmé, à été plusieurs fois reporté compte tenu de la situation politique au pays et des enjeux politiques de l’heure.
L’UDPS invite les Combattantes et combattants ainsi que le peuple congolais dans son ensemble à ne pas prêter le flanc à des rumeurs qui courent les rues et à rester derrière le Chef du Parti qui ne tardera pas à regagner le pays pour assumer ses responsabilités historiques.
Par la même occasion, il est demandé à tous les compatriotes de rester vigilants et de s’unir comme un seul homme pour la bonne application de l’Accord Global Inclusif du 31 décembre 2016.
Augustin KABUYA
Porte-parole de l’UDPS/TSHISEKEDI
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top