Liens commerciaux

0
Justin Bitakwira, ministre du Développement rural conseille au Rassemblement de Félix Tshisekedi d’arrêter « l’extrémisme », sinon il va « disparaître ».A l’occasion de la remise et reprise ce jeudi à Kinshasa entre le nouveau Premier ministre Bruno Tshibala et l’ancien Samy Badibanga, le ministre du Développement rural Justin Bitakwira affirme pour sa part que marlgé leurs protestations, les opposants du Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi sont minoritaires.

Pour Justin Bitakwira, l’extrémisme en politique ne paie pas, prenant pour exemple l’intransigeant leader de l’opposition Étienne Tshisekedi décédé le 1er février dernier à Bruxelles. « Dans le monde politique, l’extrémisme ne paie jamais. Nous avons comme modèle de l’extrémiste politique Étienne Tshisekedi wa Mulumba, et vous avez vus combien d’occasion dans sa carrière politique il a raté pour contribuer tant soit peu à l’avenir et politique et sociale ou économique du pays« , déclare-t-il sur les antennes de la radio Top Congo.

« Nous qui avons été les premiers militants de l’UDPS, moi j’y ai adhéré six mois après sa création, à mon village en 1983, nous avons raté beaucoup d’occasionz pour jouer un rôle dans ce pays », ajoute-t-il.



Selon lui, le Rassemblement dit Limete risque de disparaître s’il continue à s’isoler. « Il ne faut pas que les gens pensent que la politique est héréditaire. Ce que je peux conseiller aux uns et aux autres, y compris les députés du Rassemblement, que l’extrémisme ne paie jamais. S’ils continuent comme ça, ils vont tous disparaître« , conclut-il.

politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top