Liens commerciaux

0



Le député provincial (ville de Kinshasa) Jolino Makelele dénonce le retard enregistré dans la désignation du président du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA). Le chef de l’Etat avait pourtant accordé un moratoire de vingt (20) jours aux parties signataires de l’arrangement particulier afin de procéder à la à la mise en place du CNSA.

«Je suis franchement touché et déçu du non-respect de l’ultimatum de 20 jours donné par le président de la république pour désigner le président du CNSA. Je ne sais pas quand est-ce que le Conseil National de Suivi de l’Accord sera mis en œuvre», a déclaré Jolino Makelele.

Le député élu de la ville de Kinshasa et porte-parole de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) estime que la désignation du président du CNSA devrait faire objet d’un consensus au sein de la classe politique conformément à, dit-il, «ce qui a été dit après consultations avec le chef de l’Etat et surtout dans l’arrangement particulier».

Dans un communiqué signé en mai dernier par le directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Joseph Kabila avait donné deux jours aux signataires de l’arrangement particulier pour déposer les noms des candidats pour la mise en place du CNSA. Depuis, le processus semble à l’arrêt.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top