Liens commerciaux

0
La Ministre des Droits Humains, Marie Ange Mushobekwa, accuse Ida Sawyer de Human Rights Watch de choisir son camp qui est celui de l’Opposition, en publiant un rapport plein d’acharnement et de haine envers le gouvernement de la République Démocratique du Congo. C’était au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi 7 septembre 2017 à l’Hôtel du Gouvernement.
» Ida Swayer a choisi le camp de l’Opposition et son président. C’est de l’acharnement à l’endroit de la RDC depuis que le pays lui a refusé le visa », a-t-elle soutenu.
L’oratrice rectifie que son gouvernement n’a pas besoin de rebelles ex-combattants du M23 pendant que l’effectif de l’armée et de la police congolaise suffit pour assurer l’ordre public.
« Ayant déjà notre armée et police avec plus de 100 000 hommes bien équipés, pourquoi le gouvernement aurait besoin de recruter les combattants de l’ex M23 qui sont non-entraînés, mal équipés et surtout affaiblis pour avoir été mal nourris dans des camps de réfugiés ? » s’est-elle interrogée.
Pour Marie-Ange Mushobekwa, ministre des Droits humains, « le rapport de Human Right Watch est ridicule et grossier ».
« Du premier mot jusqu’au dernier, on sent la haine et la rage de Madame Ida Sawyer contre le gouvernement congolais pour des raisons qui lui sont propres », poursuit-elle.
Rappelons que, selon les révélations de l’ONG Human Rights Watch, le régime de Joseph Kabila a utilisé des éléments du M23 comme mercenaires pour se maintenir au pouvoir en décembre 2016.
Pour sa part, la Monusco a demandé une enquête. Charles Bambara, le directeur de la communication à la Monusco, avait rappelé que la déclaration de Nairobi est en panne. Cette déclaration qui engage la RDC et le M23, doit être prise en compte par les différentes parties.
Clement Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top