Liens commerciaux

0
45.000 élèves des provinces du Nord-Kivu et de Tanganyika bénéficieront de 1.596 tonnes de riz pour une année. C’est un don remboursable du Japon d’une valeur de 1,8 million d’USD remis au Programme alimentaire mondial (PAM) qui gère le programme de cantines scolaires dans les provinces précitées.

C’est l’essentiel de la signature de l’échange de notes de l’assistance alimentaire intervenue hier jeudi en entre le directeur pays du PAM en RDC et l’ambassadeur du Japon. La cérémonie a eu lieu en présence des ministres de l’EPSP, de la Coopération au développement et celui de l’Agriculture.

Le ministre de l’EPSP a fait savoir que cette aide en nature du gouvernement Japonais permettra de remettre sur le chemin de l’école des enfants durement affectés par les conflits et les déplacements dans les provinces concernées. Aussi, va-t-elle contribuer à leur redonner de la dignité et l’espoir d’un avenir meilleur, a-t-il poursuivi.
Gaston Musemena a, par ailleurs, indiqué que le soutien au Programme d’alimentation scolaire que met en œuvre le PAM dans les zones déchirées par les conflits en RDC est dans une formule de partenariat pour la RDC. Il n’a pas manqué de souligner que ce soutien est un passage pour aider le pays à apprendre et à être capable de mettre en place une politique nationale de l’alimentation scolaire dans le but d’accroitre l’accès, l’équité et la rétention des élèves à l’école, améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement.
Avant de clore son mot, le patron de l’Education nationale a exprimé sa gratitude au Gouvernement du Japon pour cette fructueuse coopération en soutien à l’éducation, une des priorités du Gouvernement de la RDC.

RENFORCER LA SECURITE NUTRITIONNELLE DES ENFANTS
« L’assistance alimentaire en riz destinée aux cantines scolaires des provinces du Nord-Kivu et du Tanganyika, vise à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des enfants », a précisé le diplômate de l’Empire du soleil levant, au cours de cette cérémonie. Hiroshi Karube est d’avis que la cantine scolaire est un élément indispensable dans la lutte contre toute menace à la santé et à l’intégrité des enfants.
C’est dans ce cadre, a-t-il expliqué, « que le Japon s’engage à soutenir les efforts du PAM et de la RDC, en fournissant la nourriture aux enfants, qui sont d’importantes ressources humaines pour le développement d’un pays. L’ambassadeur nippon est convaincu que le riz octroyé aux élèves des deux provinces, contribuera d’une part, à atténuer l’insécurité alimentaire et la malnutrition, et d’autre part, à améliorer l’accès à l’éducation primaire des enfants et le taux de rétention scolaire.
Toutefois, Hiroshi Karube a fait remarquer que la sécurité alimentaire en RDC demeure encore fragile, du fait, d’une part, de la croissance rapide de sa population, et de l’autre, des difficultés de la construction d’un réseau logistique, à cause de l’immensité de son territoire.
Pour sa part, le représentant et directeur pays du PAM en RDC a déclaré que le Japon est un important allié du PAM dans la lutte contre la faim en RDC et dans le monde. D’après Claude Jibidar, le peuple japonais a su maintenir un appui fort à un peuple congolais affligé par des conflits et aux réfugiés. Ce, en dépit des contraintes financières dues aux crises politiques, économiques et sociales dans plusieurs régions du monde. A l’en croire, ce don va contribuer à l’objectif de développement durable 4, relatif à l’éducation.
Pour rappel, le peuple japonais s’est avéré l’un des partenaires les plus engagés avec le PAM dans la lutte contre la faim et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en RDC. En 2017, il a financé l’opération prolongée de secours et redressement du PAM à hauteur de plus de deux millions de dollars. De plus, le Japon a fourni un financement important au service aérien humanitaire des NU, soit plus de 2,5 millions USD pour 2015-2016. Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top