Liens commerciaux

0
Double bonne nouvelle. Eugène Diomi Ndonglala, président de la Démocratie chrétienne (DC), et Jean-Claude Muyambo, ancien bâtonnier de Lubumbashi et président de la Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement (Scode), vont être libérés ce mardi 20 février. Des sources proches du dossier affirment que la notification de la libération des prisonniers Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo serait déjà parvenue au directeur de l’ex-prison de Makala où ils sont détenus. Sur la radio Top Congo FM, la femme de Diomi Ndongala a même déclaré être à 99% sure que son mari sera libéré ce mardi. Une libération à mettre sur le compte de la décrispation politique mais aussi grâce à la pression faite par l’église Catholique qui réclame dans chacune de ses positions la mise en œuvre intégrale de l’Accord du 31 décembre 2016. Diomi Ndongala a été condamné à 10 ans de prison pour "viol sur mineure" alors que Jean Claude Muyambo avait écopé de 26 mois pour "stellionat". On espère que la libération effective de ces deux des cas emblématiques, repris dans l’Accord de la Saint-Sylvestre, va pouvoir apaiser un peu la tension particulièrement palpable dans l’opinion à quelque 5 jours de la 3e marche appelée par des laïcs catholiques.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top