Liens commerciaux

0
Après consultations avec le président de la CENI sur l’usage de la machine à voter, le Mouvement de la Libération du Congo(MLC), le Front pour le Respect de la Constitution(FRC), et l’Union pour la Nation Congolaise(UNC) et Alliés ont rejeté à l’unanimité la proposition faite par Corneille Nangaa, sur l’utilisation de la dite machine.

Dans une déclaration rendu public ce samedi 24 février 2018, ces partis politiques déclarent que cette machine n’a pas convaincu, pour des raisons simplement : juridique, économique, logistique et technique.

« Sur le plan de droit, l’usage de la machine à voter est illégal, en ce que l’article 237 de la loi électorale, exclu explicitement le mode de vote électronique pour des élections en cours » ont-ils déclaré.

Et d’ajouter : « Sur le plan économique : l’argument de rationalité par la CENI suite aux contraintes budgétaires n’est pas fondé. Alors que le prix d’une machine à voter est évalué à 400USD, elle est curieusement livrés à la CENI à 1500USD, soit 150 millions USD pour 100 000 machines ».

D’après Corneille NANGAA président de la CENI, « la seule possibilité et moyens d’organiser les élections en 2018, c’est la machine à voter, car sans l’usage de cette machine il n’y aura pas élections le 23 décembre 2018 » déclare Corneille Nangaa.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top