Liens commerciaux

0
L’armée congolaise (FARDC) affirme que le groupe des miliciens démantelés ce samedi 24 février 2018 à Goma (Nord-Kivu) se préparait à “déstabiliser la ville” en marge de la marche prévue ce dimanche par les chrétiens catholiques.

Le porte-parole de la 34ème région militaire, le Major Guillaume Ndjike Kaiko confirme le bilan de cinq morts lors des accrochages au quartier Kasika (Commune de Karisimbi).

“Il ne s’agit pas des affrontements entre les forces armées et les Mai-Mai. Nos services de renseignements de la 34ème région militaire ont eu des informations sur la présence des inciviques dans une parcelle au quartier Kasika qui voulaient déstabiliser la ville profitant de la marche qui sera organisée ce dimanche. C’est ainsi que nos hommes sont descendus sur terrain et déjà en arrivant sur le lieu, notre véhicule a essuyé des tirs. C’est dans cette circonstance qu’un de nos vaillants soldats a été tué et nous avons aussi tué quatre assaillants, capturé neuf autres. La vérité est celle-là, ils se préparaient à déstabiliser la ville pendant la marche de demain dimanche”, a dit le Major Guillaume Ndjike Kaiko qui précise qu’il s’agit d’un bilan provisoire.

Selon l’officier, l’armée est à la poursuite de plusieurs assaillants en cavale. “Nous poursuivons encore ceux qui sont en fuite”, a martelé le Major Ndjike.

Patrick Maki

Partages
0
FACEBOOKSHARE ON FACEBOOKTWITTERTWEET ITSHARE ON GOOGLE+SHARE ON LINKEDINREAD IT ON REDDITMAIL IT
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top