Liens commerciaux

0
Le rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Jean Pierre Kalamba, a sensibilisé hier mercredi 21 février les professionnels des médias au fonctionnement de la machine à voter. Ceci s’est fait au cours d’une séance de présentation et d’expérimentation de cet outil nouvellement acquis par la Centrale électorale dans la salle de Conférence de la Maison des élections à Kinshasa. Le rapporteur a indiqué que cette machine à voter donne plus de la transparence qu’aux bulletins imprimés sur papier. Elle vient également réduire le coût et le temps du processus des scrutins. Il a fait savoir que si la population refuse la machine à voter, il n’y aura pas d’élections en décembre 2018, car il faut encore recourir aux 504 jours. Le Porte-parole de la CENI a assuré qu’en cas de panne des machines, la centrale électorale a prévu des matériels de réserve pour permettre à la population de voter librement. Il a souligné que les premiers échantillons des machines à voter n’ont pas été achetés mais plutôt un don de l’accompagnement électoral de l’association mondiale. En ce qui concerne l’utilisation de la dite machine, il a expliqué que la première carte verte consiste à ouvrir la machine à voter, la deuxième contient trois couleurs, à savoir : bleu pour l’élection présidentielle, jaune pour la députation nationale et enfin rouge pour les provinciaux. La troisième carte rouge sert aussi à clôturer les opérations de vote dans les différents bureaux. Les chevaliers de la plume, après avoir été suffisamment outillés sur le fonctionnement de la machine à voter, ont été conviés à passer dans une phase expérimentale afin de palper du doigt la réalité de cet outil dont certains pensent qu’elle permet au régime de tricher aux élections. Le rapporteur de la CENI a saisi cette opportunité pour rappeler à ses interlocuteurs les différentes réalisations déjà accomplies par son institution. Dans le même ordre d’idées, Jean-Pierre Kalamba a aussi fait état de la clôture de l’opération d’enrôlement et d’identification des électeurs sur toute l’étendue du territoire national. Actuellement,la CENI se trouve dans la phase de déboulonnage et de la consolidation des données, a-t-il expliqué.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top