Liens commerciaux

0
Mark Lowcock, secrétaire général adjoint de l’ONU, chargé des affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, en séjour en RDC, s’est rendu ce mardi à Kalemie, dans la province de Tanganyika. Sur place, il a visité les centres d’accueil des déplacés de Katanika et de Kalunga. « Nous sommes témoins du pire de la souffrance humaine dans une des plus grandes et tragiques crises humanitaires au monde », a-t-il dit au cours de la conférence de presse organisée à l’issue de sa visite. Il considère que la crise dans le Tanganyika est représentative de la situation humanitaire dans le pays. Mark Lowcock a rencontré notamment les femmes et les jeunes qui vivent dans ces centres depuis environ deux ans. Ces derniers ont exposé les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent. Certaines déplacées sont obligées de travailler comme femmes de ménage pour survivre. Malgré l’assistance de la population locale et des ONG certains hommes recourent à la chasse pour survenir aux besoins de leurs familles. Mark Lowcock a également rencontré les acteurs humanitaires locaux ainsi que le gouverneur du Tanganyika Richard Ngoy Kitangala. Les déplacés de Kalemie viennent des plusieurs territoire. Ils avaient fui les affrontements entre pygmées et bantous.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top