Liens commerciaux

Emission Kiosque du 23 Avril 2018 avec Mike Mukebayi et Serge Kabongo : Katumbi veut chasser Kabila par les armes !

0
Fini le dédoublement des partis et regroupements politiques en République démocratique du Congo. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) se trouve, depuis l’après-midi d’hier lundi 26 mars, en possession de la liste actualisée des partis et regroupements politiques réguliers. C’est le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur qui a personnellement effectué le déplacement de la Centrale électorale pour déposer ladite liste. Quelques six cents partis politiques et une centaine de regroupements politiques se dressent donc en ordre de bataille, apprend-on.

Les partis et regroupements politiques repris sur cette liste, sont ceux qui vont s’affronter, pour la conquête et l’exercice démocratique du pouvoir, à travers les élections législatives nationales et provinciales prévues le 23 décembre prochain, indique Henry Mova Sakanyi.
"Nous sommes maintenant entrés dans le vif du sujet. Tout le monde doit affuter ses armes", a indiqué le numéro un de l’Intérieur, rassurant que cette liste tient compte de toute l’atmosphère politique du pays.

TROIS MOIS D’EXAMEN
La Ceni a donc trois mois, conformément à la loi, pour examiner la conformité de ces listes. Il lui faudra ensuite les mettre dans le logiciel qui va traiter la réception des candidatures et, enfin les mettre au point pour l’implémenter dans les machines de 191 circonscriptions, avant de procéder à la formation des personnes impliquées.
A en croire certains analystes, ce geste fort du Gouvernement de la république témoigne de son engagement à continuer à accompagner le processus électoral et de se conformer au Calendrier électoral, rendu public par la CENI le 05 novembre 2017. Ils saluent également le travail effectué par le Conseil national de suivi de l’Accord, dans la matérialisation du chapitre sur le dédoublement des partis politiques en RDC.
Cette institution a facilité la tache au ministère de l’Intérieur, en procédant aux toilettages des partis dédoublés. Un travail qui a débouché sur la restitution des partis en conflits. Particulièrement au niveau des membres du G7. Ce même exercice a permis au ministère de l’Intérieur de se conformer au calendrier électoral de la Ceni, qui fixait le dépôt de la liste actualisée au 26 mars 2018.
Henri Mova Sakanyi, qui s’était fait accompagner de son vice-ministre Basile Olongo, a, par ailleurs, profité de son passage au siège de la CENI pour visiter la salle Abbé Apollinaire Malumalu, où se réalise le contrôle qualité de 200 Machines à voter, récemment réceptionnées par la CENI. Occasion également de visiter la salle du Centre national de traitement où s’effectuent les opérations de traitement qualitatif du fichier électoral. MOLINA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top