Liens commerciaux

0
A la tête d’une forte délégation de la Convention des démocrates chrétiens, hier à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Florentin Mokonda Bonza, président du parti, a apprécié à sa juste valeur les échanges que mène le Président de la Centrale électorale avec les partis et regroupements politiques, en vue d’assurer la transparence du processus électoral. Il a profité de cette occasion pour conseiller à Corneille Nangaa de rétablir la confiance entre les acteurs politiques, principaux compétiteurs des élections à venir.

Pour Mokonda Bonza, ces concertations permettent aux acteurs politiques de comprendre exactement toutes les opérations qui s’effectuent. "Au travers les explications reçues et la visite effectuée dans la salle des machines et au niveau de serveur, nous nous sommes rendus compte qu’il y a un grand travail pour maintenir les données et les équipements ", a-t-il indiqué.

RETABLIR LA CONFIANCE ENTRE ACTEURS POLITIQUES
"Le grand problème qui persiste, c’est la confiance. Je l’ai dit au président de la Ceni. Il doit tout faire pour rétablir la confiance entre les acteurs politiques. Ceux de l’Opposition et de la Majorité. Nous de l’Opposition, nous ne faisons pas confiance à la Majorité parce qu’ils ont prouvé, non seulement par des paroles, mais à plusieurs reprises, à travers leurs faits et gestes, qu’ils n’avaient pas la volonté d’organiser des élections crédibles", déclare le sénateur Bokonda Bonza. Il a également épinglé le manque de confiance entre la Ceni et les acteurs politiques.
C’est ainsi qu’il exhorte la Ceni à préserver son indépendance vis-à-vis de toutes les parties concurrentes. " Elle doit véritablement être au milieu du village parce que quand les élections sont organisées, si les résultats sont contestés, c’est elle qui assume la responsabilité(…). Elle doit tout faire pour recréer la confiance pour que, si demain il y a élections le 23 décembre, le peuple congolais se retrouve en face d’un nouveau président réellement élu", a martelé le président de la CDC.

DES ZONES D’OMBRE LEVEES
La délégation de la Convention des Démocrates Chrétiens a bénéficié également des éclaircissements sur plusieurs questions technico-opérationnelles de la Machine à voter, telles que sa conformité par rapport à la loi électorale ; son autonomie en énergie ; sa résistance dans les conditions climatiques difficiles dans l’arrière pays ; l’assistance des personnes avec handicap ; etc.
Dans sa communication, le Président de la CENI a reconnu l’indispensable nécessité des cadres d’échanges et de dialogues constructifs entre acteurs politiques, avant d’inviter tous les partis politiques à se préparer à une compétition électorale saine. Corneille Nangaa a aussi fait savoir à ses interlocuteurs qu’à ce jour, plus de 100.000 mineures et doublons ont été déjà identifiés grâce aux opérations d’adjudication. MOLINA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top