Liens commerciaux

Emission Kiosque du 23 Avril 2018 avec Mike Mukebayi et Serge Kabongo : Katumbi veut chasser Kabila par les armes !

0
* C’est Félix Tshisekedi qui sera plébiscité Président national. C’est aujourd’hui que l’UDPS, la fille aîné de l’Opposition congolaise commence son congrès extraordinaire convoqué par le Président ai Jean-Marc Kabund-A-Kabund pour durer deux jours. Mille adhérents venant de 26 fédérations du pays prendront part à cette assemblée statutaire chargée de procéder à la mise en place du nouveau leadership du parti par l’élection du Président national qui sera d’office candidat Président de la République. Jusqu’avant-hier, on n’avait encore que deux candidatures à ce poste, à savoir Félix-Antoine Tshisekedi dit Fatshi, fils de son père et un autre cadre du parti du nom de Ntumba, un illustre au parti. Tous les observateurs lucides s’accordent à dire que cette élection se transformera en un véritable plébiscite pour Félix Tshisekedi déjà pressenti candidat Président de la République de l’UDPS. Sans conteste, il hérite la grande popularité de son icône de père tout comme de son irrésistible aura et son charisme. A ce jour, aucun autre membre de l’UDPS en vie ne dispose de tels atouts. Ce qui fait que tout concurrent à la compétition sera battu à plate couture pour mordre ridiculement la poussière. Félix Tshisekedi a un autre atout pour l’emporter haut la main à la Présidence du parti. Ce n’est pas, loin s’en faut, un parachuté de son père. Mais le jeune " Félix " connait très bien l’UDPS où il a gravi tous les échelons. Il a d’abord commencé comme simple membre au niveau des cellules de base avant de devenir secrétaire national adjoint chargé des Relations extérieures pendant plusieurs années avant d’exercer ses fonctions actuelles de secrétaire général adjoint. On peut donc avancer sans crainte d’être contredit que "Fatshi" a l’étoffe de la fonction. On note que le congrès extraordinaire de l’UDPS commence sur fond de procès intenté par Tharcisse Loseke, président délégué de l’UDPS piloté par Bruno Tshibala à Jean Marc Kabund-a-Kabund. Un procès au pénal pour faux et usage de faux par une condamnation avec arrestation immédiate devant le Tribunal de Paix de Matete (TRIPAIX/Matete). Le cité (prévenu sur citation directe) est poursuivi pour avoir convoqué un congrès de l’UDPS sans titre ni qualité. Pourtant sur le plan juridique, les choses sont claires après la publication par le ministère de l’Intérieur des partis politiques reconnus légalement et pouvant se présenter aux élections. En ce qui concerne l’UDPS, on lit qu’il y en a trois à savoir l’UDPS/Tshisekedi, l’UDPS/Kibassa et l’UDPS/Tshibala. Ce qui veut dire que chacun de ces trois UDPS a une reconnaissance civile propre différente de l’autre. La différenciation commence au niveau des sièges UDPS/Tshisekedi et UDPS/Kibassa sur le Boulevard Lumumba à Limete et l’UDPS/Tshibala sur l’avenue de la Justice à Gombe. Sur le plan du Droit, aucune de ces trois ailes dissidentes qui ont, chacune, leur reconnaissance juridique propre ne peut empêcher l’autre de tenir un congrès. C’est comme l’UDPS/Kibassa qui empêcherait la tenue d’une assemblée quelconque de l’UDPS/Tshisekedi ou de l’UDPS/Tshibala ou celle-ci qui le ferait à l’égard de l’UDPS/Kibassa.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top