Liens commerciaux

0
* "la RDC n’est pas contre la solidarité internationale", assure She Okitundu.

C’est connu. Les donateurs internationaux ont annoncé au terme de la Conférence de Genève, vendredi 13 avril, "un montant de 528 millions de dollars américains pour soutenir l’acheminement d’une aide humanitaire dont des millions des Congolais ont besoin de manière urgente", indique le communiqué final.

Selon le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, Mark Lowcock, "la générosité des donateurs permettra aux Nations-Unies et aux agences humanitaires, travaillant aux côtés du Gouvernement et des institutions congolaises, de sauver davantage de vie, et de protéger plus de femmes, de filles, de garçons, et d’hommes".
En dépit de l’absence de la RDC à cette conférence, les organisateurs ont rassuré Kinshasa de leur soutien. "Le gouvernement de la RDC est le chef de file de la reponse aux crises. L’ONU dit soutenir le gouvernement congolais dans ce rôle clé ".
De son côté la RDC, par la voix du Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, a affirmé ne pas "être contre la solidarité internationale mais elle s’oppose à la manière avec laquelle cette conférence a été organisée ". Le VPM l’a déclaré sur Top Congo, assurant toutefois que le gouvernement se tient disponible, mais " sous conditions ", à déployer l’aide récoltée, à travers le territoire national. Kinshasa n’a pas été associé en amont dans l’organisation. D’où son refus de prendre part à ces assises. Celles-ci ont été co-présidées par les Nations Unies , l’Union européenne et le Royaume des Pays-Bas.

LE ROYAUME UNI EN TETE DES DONATEURS
A Genève, 54 pays ont participé à la conférence humanitaire ainsi que de nombreuses organisations régionales, agences de l’ONU et organisations non gouvernementales, 22 Etats membres et organisations ont annoncé des financements pour soutenir l’aide humanitaire en RDC en 2018.
Au nombre des pays et organisations internationales qui se sont engagés à débloquer des millions d’argent, figurent l’Union européenne, à hauteur de 77 millions d’euros, les États-unis, 67 millions de dollars, ou encore le Royaume uni, qui avec ses 140 millions de dollars, sort le plus gros chéquier.
Selon l’organisation de la conférence de Genève, l’ONU et ses partenaires ont besoin de 1,68 milliards de dollars pour fournir une aide vitale et une assistance en protection à 10, 5 millions de personnes en RDC cette année. Elle assure également travailler en étroite collaboration avec le gouvernement congolais et des discussions seraient en cours quant à l’organisation d’un événement de suivi du forum de Genève. Le lieu et la date seront déterminés par le gouvernement, indique le communiqué final.
Didier KEBONGO

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top