Liens commerciaux

0
Le gouvernement congolais menace d’entraver l’exercice des ONG qui recevront le fonds issu de la conférence des donateurs à Genève. Le ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, a mis en garde les ONG qui vont travailler sur base de l’aide humanitaire de la conférence de Genève pour assister les sinistrés de la crise en RDC. «Les ONG qui recevront cet argent ne seront pas autorisées à travailler dans notre pays », prévient Léonard She Okitundu, le chef de la diplomatie congolaise dans un entretien à Jeune Afrique. Le gouvernement s’oppose principalement à la quote-part d’aide humanitaire de la Belgique. Celle-ci a déjà débloqué plus de 11,6 millions de dollars sur les 18 millions promis à ce jour (sur un total de 1,68 milliard de dollars attendu à l’issue de la conférence avec les autres donateurs). « La Belgique a décidé de rompre de manière unilatérale sa coopération bilatérale avec nous, nous devons aller au bout de cette logique », poursuit le vice-Premier ministre. She Okitundu précise toutefois qu’il n’y a « aucune inimitié avec le peuple belge qui pourrait être compatissant envers le peuple congolais ». Certaines ONG congolaises seront directement bénéficiaires ou récipiendaires de ces fonds au même titre que toutes les autres organisations humanitaires opérant dans le pays. D’autres ONG agiront plus comme « partenaires d’exécution », c’est-à-dire que les fonds seront alloués à une organisation qui se chargera de signer un contrat avec une ONG congolaise pour l’exécution du projet.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top