Liens commerciaux

0
Le Comité Laïc de Coordination demande à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de ne pas recourir à la machine à voter pour le processus électoral en cours. Le CLC appelle toutes les parties prenantes « à s’organiser pour aboutir avant le 30 avril à l’assainissement de l’environnement préélectoral ».

« Le CLC attire l’attention des partenaires sur le fait que le manque de confiance des électeurs dans l’institution organisatrice des élections demeure un sujet plus que préoccupant qui exige une solution urgente. Il demande à la CENI de retirer immédiatement son projet de machine à voter qui risque de plonger le pays dans un cycle inutile de violences », lit-on dans un communiqué de presse publié dimanche 8 avril à Kinshasa.
La commission électorale coréenne soupçonne le secrétaire général d’A-web, une structure se présentant comme l’Association mondiale des commissions électorales, d’avoir favorisé l’entreprise Miru, qui fabrique ces machines, dans le choix de cette technologie en RDC et a porté plainte devant la justice coréenne. Pour la CENI, ce choix relève non seulement de son indépendance, mais aussi de la souveraineté du pays.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top