Liens commerciaux

0
Les femmes membres de la Coalition du peuple pour la République, (COPER) a demandé mardi 10 avril au Premier ministre Bruno Tshibala de démissionner, à cause notamment d’insuffisance de résultats une année après son investiture.

La COPER, qui se présente comme membre du Rassemblement de l’opposition aile Kasa-Vubu, ne se reconnait «plus dans monsieur le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenze, qui a délibérément boycotté le Rassemblement qui l’a porté au pouvoir en créant une autre structure politique».

En outre, M. Tshibala est accusé de ne pas verser ses cotisations au Rassemblement durant son mandat et d’être devenu «aujourd’hui sans parti politique reconnu par les pouvoirs publics», a affirmé Fatou Lubi, coordonnatrice nationale de la COPER.

La COPER/RASSOP exige ainsi sa démission «parce qu’il a trahi le Rassemblement et la nation par sa gouvernance bananière, distractive, chimérique et illusoire fort lamentable.»

Ces femmes demandent au conseil des sages du Rassemblement de «présenter naturellement la liste des premiers ministrables au  président de la République démocratique du Congo».

Roger Lumbala, cadre du RASSOP Kasa-Vubu, estime par contre que le Premier ministre Bruno Tshibala remplit correctement les trois missions que lui a assignées le chef de l’Etat, dont l’organisation des élections.

Il voit à travers la démarche des femmes de la COPER la main de Joseph Olenghankoy qui serait, d’après lui, l’instigateur de cette manifestation :
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top