Liens commerciaux

0
Au Nord-Kivu, dans la région de Beni, les autorités justifient l’activisme des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) par les intérêts économiques liés notamment au trafic de café et du cacao. A l’issue de la réunion du comité urbain de sécurité mercredi 11 avril 2018, les autorités de Beni ont déclaré que les multiples tueries des paysans dans la forêt de Mayangose, zone où la majeure partie de la population de la région pratique l’agriculture, sont consécutives à la culture du café et du cacao. “Les assassinats en répétition des cultivateurs dans le Mayangose par des présumés ADF ont fait objet d’un débat nourri au sein du comité urbain de sécurité. Le vol de cacao et du café dans la zone de Mayangose par certains cultivateurs en complicité avec certains hommes en armes a été épinglé parmi les causes des assassinats dans la profondeur de Mayangose. Les membres du comité urbain de sécurité appellent la population à la prudence et leur ont exigé de ne pas se rendre au-delà des positions militaires et toujours collaborer avec les FARDC”, a déclaré Jean Claude Batieba, Procureur près le Tribunal de paix de Beni et porte-parole du comité urbain de sécurité de Beni. Lire la suite sur deskeco.com
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top