Liens commerciaux

0
Au Parti Lumumbiste Unifié, PALU, on perd son Lingala mais fondamentalement, il s’agit d’une guerre féroce de succession lancée depuis que le Patriarche a accédé au grand âge. Elle oppose deux ethnies du Kwilu du territoire de Gungu, les Pende majoritaires du territoire, l’ethnie de Gizenga et les Kweso minoritaires qui comptent en leur sein des notables, non des moindres, l’ancien Premier ministre Adolphe Muzitu Fumunji, le ministre d’Etat en charge du Travail Lambert Matuku Memas. Ce camp a trouvé une alliée de poids, l’épouse Pende du ministre Memas, nièce Gizenga, garde-malade du Patriarche. Elle travaillerait au corps pour le compte de son mari. «Comme toutes nos épouses, elle vit pour son mari», se lamente un parent Pende pur jus.Dans cette guerre, les Kweso ne sont donc pas dépourvus d’arguments, bien au contraire. Même si à Gungu, la base Pende apparaît soudée autour de la famille. Le crime n’étant jamais parfait, trouvons l’erreur. 1. d’avoir extorqué la signature sur un lit d’hôpital belge; 2. d’avoir désigné un non Pende contre le neveu Pende Christian Wolf Kimasa; 3. de croire à un remake Marie-Laure Kawanda dont la révocation par Gizenga fin décembre 2013 contestée au PALU, fit des morts, ses partisans ayant décidé de ne pas lever le piquet et qui finit par être dégagée. Sauf que l’ex-ministre des TransComs évincée par Muzitu n’est qu’une Ambuun... d’Idiofa.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top