Liens commerciaux

0
C’est une bombe à sous minutions qui fait déjà beaucoup réagir et qui va sans doute agiter la classe politique dans les prochaines semaines. En déplacement à Juba, au Soudan du Sud, jeudi, le Président ougandais Yoweri Museveni a accusé l’ONU et les occidentaux d’avoir placé des marionnettes à la tête de la RDC.

Une déclaration choc, prononcée dans la capitale sud soudanaise. Ensuite, Museveni l’a assumé publiquement sur les réseaux sociaux. Et en détails :

« Au Congo en 1960, nous avions Patrice Lumumba dont le parti était tourné vers l’avenir. Les pays occidentaux sont venus et ont tué Lumumba qu’il était communiste. Ils se sont débarrassés de lui parce qu’il n’était pas une marionnette. Ils ont ensuite placé un Président marionnette. Depuis lors, l’ONU est au Congo. », a-t-il tweeté.






Longtemps proche du Président congolais, Joseph Kabila, Yoweri Museveni surprend par cette déclaration. À 73 ans, le plus vieux chef d’État de la région des grands lacs cherche lui aussi à modifier la constitution dans son pays pour briguer un énième mandat.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top