Liens commerciaux

0

220 kits électoraux ont été apprêtés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour l’enrôlement des congolais de l’étranger, selon ce que son Président Corneille Nangaa a dit le weekend dernier à Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale. D’après lui, les ainsi que les sites où devront se dérouler ces opérations ont également étaient identifiées. Nangaa a présenté également les contraintes liées à ces activités, dont la réalisation reste techniquement possible. Le premier défi est, selon lui, la sécurité des agents et des sites. Il a évoqué notamment la brutalité de certains congolais vis-à-vis des représentants des institutions actuelles. Le président de la CENI a aussi cité la difficulté de n’enrôler que les congolais ne possédant qu’une seule nationalité, comme l’exige la loi. Il a ajouté les difficultés logistiques liées à certains pays comme les USA où une grande communauté congolaise se trouve à Dallas et à Atlanta. Il s’est posé la question de la pertinence de n’avoir qu’un seul site à Washington DC. Il a également ajouté les contraintes liées au financement, tout en précisant que techniquement cette opération est encore possible. Certains membres de l’opposition et d’autres activistes de la société civile craignent que l’enrôlement des Congolais vivant à l’étranger constitue un alibi pour ne pas organiser la présidentielle en décembre 2018. Pour sa part, la plateforme Agir pour les élections transparentes et apaisées (AETA) demande au Parlement de lever une option conséquente en rapport avec cette opération.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top