Liens commerciaux

0

Le fichier électoral sera audité par une mission d’experts de l’Organisation Internationale de la Francophonie conduite par le Général Siaka Sangaré. Quatre experts sont déjà à Kinshasa, deux autres arrivent ce lundi 7 mai, rapporte une source de la Commission Electorale Nationale Indépendante. C’est toujours l’Organisation francophone qui avait audité le fichier électoral en 2015. La CENI souhaite également que la classe politique ainsi que la société civile participe à cette opération. D’après les prévisions du bureau de la commission électorale, chaque composante (opposition, majorité et société civile) devrait déléguer trois émissaires pour suivre les travaux de cette activité qui, selon le calendrier électoral, devrait commencer depuis le 6 mai 2018. De son côté, la plateforme Agir pour les Élections Transparentes et Apaisées (AETA) souhaite qu’en plus de l’audit de l’OIF, l’organisation demande au Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) convoque dans les meilleurs délais, une rencontre d’évaluation profonde de toute l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs selon les prescrits de l’Accord de la Saint Sylvestre en son point IV.2, afin de tirer des leçons conséquentes pour l’avenir du processus.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top