Liens commerciaux

0
Félix Tshisekedi a rencontré dimanche 13 mai les députés nationaux exclus de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Cette rencontre est la deuxième depuis l’élection du nouveau président de l’UDPS.

Cette rencontre rentre dans le cadre de la redynamisation de l’UDPS comme avait promis Félix Tshisekedi lors de son investiture en tant que successeur de son feu père à la tête du parti.

“Le président est en train de faire le rappel des troupes, il nous a invité à la discipline, à regarder tous dans le même sens pour que nous puissions ensemble, aboutir à la conquête du pouvoir puisque nous sommes prêts pour aller aux élections mais pas dans n’importe quelles conditions”, a déclaré le député Fabien Mutomb au nom de ses collègues.

En 2012, Étienne Tshisekedi avait radié 35 députés de l’UDPS pour violation de la décision qui leur interdisait de siéger à l’Assemblée nationale après la réélection contestée de Joseph Kabila.

En attendant une décision officielle de leur réintégration au sein du parti, ces élus se disent prêts à participer aux élections et ne se sentent pas complexés par le quadruplement de l’UDPS.

“On vous parle de trois, quatre UDPS, mais ces gens-là nous renvoient sur notre terrain de prédilection. Lorsqu’on crée plusieurs UDPS c’est alors que UDPS devient encore plus fort, rappelez-vous qu’il y a eu UDPS Birindwa, Kibassa, c’était un échec cuisant”, a ajouté Fabien Mutomb.

Les autorités ont publié une liste de 599 partis politiques et 77 regroupements légals à sept mois de la présidentielle et des législatives prévues le 23 décembre.

Parmi les partis retenus figurent UDPS Tshisekedi, UDPS Tshibala, UDPS/Rénové et UDPS/Kibassa.

Christine Tshibuyi

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top